Poly Bridge

Poly Bridge

Je peux enfin vous parler de Poly Bridge, un puzzle-game de Dry Cactus. Ce jeu est ce qu’il y a de plus simple à comprendre, et à jouer. Vous devez faire traverser différents véhicules, d’une berge à une autre. « Et au milieu, coule une rivière », oui, et surtout il n’y a pas de pont, c’est vous qui allez le construire !

La manipulation se fait à la souris, et vous assemblez des poutres, des planches, des liens… et petit à petit, votre pont se dessine. Seulement, vous avez une cagnotte limitée, ainsi que le nombre de coup. Ce pourquoi il faut réfléchir, tirer des plans sur la comète comme disent les vieux de 44 ans. C’est un jeu de logique !

 

Et quand vous êtes sûr de vous, vous ôtez votre casque de chantier,  vous épongez votre front suintant, vous regardez une dernière fois votre oeuvre, et vous faites signe à la voiture d’y aller. Avec un clic, pas avec la main genre « coucou ». L’informatique a fait des progrès, mais tout de même !

Il est beau mon pont

Il est beau mon pont, c’est comme ça qu’on le construit. Et après on clique sur Start Simulation, et on croise les doigts.

Et là…patatra, vous aviez oublié de gérer le poids du véhicule. Alors vous recommencez et ainsi de suite. Ecrit comme ça, Poly Bridge parait pénible, et bien non, il est jouissif, car on hurle de joie quand on réussit. (On ne le mime pas par contre) …On se sent ingénieur en BTP !screenshot_4

Et puis bon, je vous parle d’une voiture à faire traverser, mais au fil des niveaux, il faudra prévoir le passage d’un bateau, du vent, de plusieurs véhicules et j’en passe.

C’est le genre de petit jeu qu’on lance peinard après une grosse session de The Witcher 3 ou votre MMO préféré. Sincèrement, Poly Bridge est ce que j’appelle un petit jeu, mais pas au sens péjoratif, c’est un grand petit jeu. Et ce petit grand Poly Bridge, vous pouvez y jouer avec vos enfants, car leur raisonnement va être grandement mis à l’épreuve.

Et quand vous aurez terminé tous les puzzles, vous pourrez créer les vôtres, pour faire stresser vos amis ! Seul petit bémol, il est en anglais. Mais je vous rassure, un anglais très simple.

 

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Poly Bridge - PC preview

7

Amusement

8.5/10

Graphismes

5.5/10

Facilité d'accès

7.0/10

Les plus:

  • Addictif
  • Possibilité de créer ses propres puzzles
  • Mignon
  • Aussi pour les plus jeunes

Les moins:

  • Anglais (mais très simple quand même)
Précédent Albion Online, premiers pas
Next Ces jeux vidéo dont on se souvient

Vous pourriez aimer aussi

Battlestar Galactica Deadlock : The Broken Alliance

Battlestar Galactica Deadlock : The Broken Alliance, c’est donc des batailles stellaires au tour par tour. Mais c’est surtout un DLC !

Ken Follett’s Les Piliers de la Terre – Livre 1

les Piliers de la Terre PC: un point’n’click de toute beauté grâce à des graphismes dessinés à la main, et une histoire passionnante. Somptueux.

The Vanishing of Ethan Carter – PS4 / PC

L’année passée, 2014, est sorti sur PC un jeu considéré comme « étrange » de par son concept, j’ai cité « The Vanishing of Ethan Carter ». Pourquoi étrange ? Tout simplement car, c’est

2 Commentaires

  1. Daerdedween
    juillet 01, 10:26 Répondre

    Je ne connais pas ce jeu sur PC mais je sais qu’on en à un dans le même esprit, sur le smartphone (le nom m’échappe, faudra que je check). Et je confirme, le principe marche très bien avec les enfants !

  2. Sophie
    décembre 11, 08:08 Répondre

    J’aime bien ce jeu. Je trouve que c’est plutôt bien comme passe-temps.

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.