Graveyard Keeper Alpha

Graveyard Keeper Alpha

Attention, possible chef d'oeuvre en vue !

Titre : Graveyard Keeper
Genre : Aventure, Indépendant, RPG, Craft en alpha
Français : non dans la version Alpha, mais promis pour la version finale
Développeur : Lazy Bear Games
Éditeur : tinyBuild
Date de parution prévue : 15 août 2018
  Dispo sur leur site

Nous faisons trop peu de préview par manque de temps, mais quand on nous met à disposition un jeu comme Graveyard Keeper, c’est un vrai plaisir de le faire. Le jeu est encore en version Alpha, 0.671 à l’heure à laquelle j’écris cet article, et je peux d’ores et déjà vous dire que ça va être une bombe. Mieux, même en alpha, c’est déjà un pur bonheur ! Allez, on fait le tour du propriétaire, sachant qu’il pourra évoluer jusqu’à la sortie finale en août.

Vous vous baladez dans la rue, vous rentrez chez vous après une journée harassante, il pleut. Plus que quelques pas et vous serrez chez vous. Quand vous traversez la route, alors que votre téléphone affiche une photo de votre épouse bien aimée, vous la regardez et là patatras, une voiture vous renverse… Vous vous réveillez, mort? dans un monde lointain, moyenâgeux, où un mystérieux personnage vous propose un marché: devenir le Graveyard Keeper, gardien du cimetière en français, du village. Bien sûr vous ne comprenez rien à ce qui vous arrive, mais l’homme mystérieux, avant de partir, vous demande de rencontrer un certain Gerry qui n’est autre qu’un….crâne qui parle ! Il y a de quoi devenir dingue, non ?

Graveyard keeperGerry vous explique un peu ce qu’il faut faire avec les cadavres…LES CADAVRES ? Oui, un âne qui parle…UN ANE QUI PARLE ??? vous apportera chaque jour un cadavre qu’il faudra déposer dans votre crypte afin de l’autopsier pour en faire un mort de qualité. *tombe dans les pommes*. Cinq minutes auparavant vous étiez tranquille dans votre ville, et là vous devenez un fossoyeur qui va découper du… macabé ? *re-tombe dans les pommes*. Gerry qui est bien sympa, mais il faut avouer un peu con (c’est un crâne, hein) va vous faire rencontrer au cimetière, le curé qui va vous donner votre première quête principale, à savoir redorer le prestige du cimetière. Pour cela, il faudra faire de bons cadavres, leur faire une jolie tombe, voire la réparer si elle existe déjà. Ensuite vous pourrez vous occuper de l’église. Seulement pour arriver à tout ça, il va falloir faire beaucoup de choses, ENORMEMENT de choses. Et c’est là, en plus de l’humour, que Graveyard Keeper est une bombasse, vous ne pourrez pas vous ennuyer.

Tout est basé sur votre énergie, tout ce que vous entreprendrez, vous coûtera beaucoup de cette énergie. Pour la récupérer, il faudra dormir ou manger-boire. Pour manger, il faudra planter, récolter…. Pour construire les tombes, il faudra couper du bois, miner… Vous allez cuisiner, jardiner, tuer, vous promener… je ne vais pas tout détailler, mais le craft et l’aventure sont gigantesques dans Graveyard Keeper. Chaque corps enterré vous donnera un certificat de décès que vous pourrez vendre à l’aubergiste, grand collectionneur de ce genre d’acte. Vous trouverez dans le village tout un tas de personnages assez rigolos qui vous donneront des quêtes, ou vous vendront de la matière première. Vous allez bosser pour autrui et pour vous, pour gagner de l’expérience et débloquer des technologies pour pouvoir mener à bien la (les) quête du curé. Pour revenir sur votre « métier », l’autopsie d’un cadavre, il faudra lui enlever judicieusement ce qu’il a dans le corps, pour en faire le macabé parfait, et ainsi gagner plus de points de prestige pour votre cimetière. Il vous faudra aussi réparer des couloirs souterrains pour agrandir votre périmètre d’exploration, bref, de grandes heures de jeu à l’horizon dans la version finale si tout se passe bien.

Graphiquement le jeu est super joli. Ça fait penser à du Stardew Valley en moins pixélisé. Des couleurs chatoyantes, des personnages mignons, je me suis senti très bien dans ce jeu, avec une envie de tout découvrir. Inutile de vous dire que je n’ai pas découvert ne serait-ce que 2% du jeu tellement il est prometteur. Notez que Graveyard Keeper, à sa sortie, sera entièrement traduit, du moins pour les textes, en français. Et je parierai ma gamelle, allez un saucisson, que ce jeu va être un hit, s’il ne l’est pas déjà car le bouche à oreille va vite, très vite. De grands youtubeurs, comme Danfield, en sont déjà amoureux. On peut obtenir l’alpha, et ce n’est pas une mauvaise affaire, en pré-commandant Graveyard Keeper sur leur site à : préco Graveyard Keeper

Je sens donc bien là le futur hit de l’année, mais gardons aussi un peu de réserve; parfois il arrive qu’on soit déçu d’un contenu final. En l’état l’alpha propose en gros 30% du jeu final car le périmètre est bouclé, les quêtes interrompues, mais franchement, j’en ai vu des alphas et là, je suis impressionné, et impatient que Graveyard Keeper sorte ! Prévu pour le 15 août 2018 !!!

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Précédent Milanoir - 70's à l'italienne
Next Aragami - Shadow Edition

Avis du rédacteur

Impatience après la preview
5/5

5

Excellent
5

Vous pourriez aimer aussi

The Book of Unwritten Tales 2 – PS4 et PC

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai joué à The Book of Unwritten Tales premier du nom, sorti en 2012.  Et je vais vous dire, c’est avec le même plaisir que

Battlestar Galactica Deadlock : The Broken Alliance

Battlestar Galactica Deadlock : The Broken Alliance, c’est donc des batailles stellaires au tour par tour. Mais c’est surtout un DLC !

Warhammer Vermintide 2

Warhammer Vermintide 2 reprend les mécaniques du premier opus en les améliorant. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit plus d’une version 1.5 mais en le lançant, puis le pratiquant, je n’ai absolument pas été perdu.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.