Aragami – Shadow Edition

AragamiTitre : Aragami Shadow Edition
Genre : Action, Aventure, Infiltration, Indépendant
Français : textes
Multijoueurs : coop en ligne possible
Développeur : LinceWorks
Éditeur : Lince Works
Date de parution : 4 oct. 2016 pour Aragami et 5 juin 2018 pour la version Shadow Edition incluant le DLC Nightfall

Aragami est un jeu  de pure infiltration dans une ambiance japonaise très réussie. La version estampillée « Shadow Edition » inclut le jeu de base, Aragami, et son extension Nightfall. Avant de dire deux mots, pas plus, sur Nightfall, il faut un peu faire le tour du propriétaire concernant le jeu d’origine sorti en 2016. L’histoire déjà se passe après l’extension Nightfall. Vous êtes Aragami, une sorte de ninja ressuscité par Yumiko, une fille qui visiblement a des comptes à régler, et vous serrez « l’outil » ou la clé de son dessein.

AragamiYumiko va vous guider au début de l’histoire, comme une sorte de tuto. L’ambiance est très réussie et j’ai beaucoup aimé les dialogues d’Aragami, le personnage, qui donne un effet de voix à l’envers. Vous savez comme si on passait une bande audio en rewind. Aragami est vêtu de noir, et sa cape nous sert de hud. La cape est noire quand vous vous déplacez d’ombre en ombre et usez de vos pouvoirs. Dès que vous passerez dans la lumière, elle deviendra rouge et vous serez grandement handicapé et dans l’incapacité de vous déplacer furtivement. Surtout, vous serez détectable par les ennemis. Les PNJ donneront l’alerte et, dans la plupart des cas, vous « one-shoteront« . Donc tout est dit, il faut impérativement rester dans l’ombre autant faire se peut, et avancer tranquillement en étudiant l’environnement: premier pouvoir qui vous est donné, la téléportation d’un endroit ombragé vers un autre endroit ombragé. Comme une brise ou un esprit, que ce soit au sol ou sur un toit. Petit à petit, vous obtiendrez des points qui vous permettront de débloquer des compétences comme dans un bon vieux RPG.

Tout au long de votre parcours, vous pourrez vous débarrasser des PNJ ennemis ou simplement les éviter. Sachez qu’un corps peut donner l’alerte. Alors choisissez bien vos victimes. Ceci étant dit, vous aurez avec le temps la possibilité de les faire disparaître. L’histoire est un peu vague au début, mais au fil de votre périple, grâce à des objets trouvés ici et là, vous aurez des visions appartenant à Yumiko, et en les mettant bout à bout, vous lèverez le mystère. Dans l’ensemble, tout est prétexte à l’infiltration, la ruse et la dissimulation. De ce côté là, en plus de l’ambiance très plaisante, Aragami le jeu, fait son job, et il le fait bien. Notez que vous pourrez changer l’apparence du personnage Aragami en faisant des hauts faits. Perso, je l’ai laissé tel quel car je l’ai trouvé trop BG.

D’ailleurs, question graphismes, Aragami est plutôt réussi. Les personnages principaux sont attachants. Je le précise car comme je le dirai plus bas, ce n’est pas du tout le cas pour l’extension Nightfall. On reprochera peut-être la redondance des PNJ clonés. Ils se ressemblent tous. Ce n’est pas très grave, mais ça enlève un brin d’immersion. Aragami n’est pas très compliqué dans la mesure où vous prendrez votre temps. Rushers passez votre chemin. Et pour parler de la musique, ambiance asiatique aboutie. Si je devais noter le jeu de base, pour l’amusement je mettrais bien un 7.5/10. Maintenant parlons un peu de Nightfall l’extension.

AragamiAragami Nightfall ajoute 4 chapitres à l’histoire, et tout se passe avant Aragami original. Et je ne sais pas pourquoi, mais dès l’intro du jeu, Nightfall donc, les graphismes m’ont paru d’un autre temps. Déjà vous avez le choix de faire le DLC soit avec un homme: Hyo  soit avec une fille :  Shinobu, et franchement, ils sont dégueulasses à voir. Taillé à la serpe, j’avais l’impression de revoir Half Life premier du nom. J’exagère un chouya, mais s’ils voulaient donner une patte graphique singulière, elle n’est pas de très bon goût. J’ai aussi trouvé les environnements plus dépouillés. Toutefois, question gameplay, tout est repris du jeu de base, et c’est là l’essentiel. J’ai compris pourquoi il était conseillé de finir Aragami avant de faire Nightfall, déjà pour l’histoire bien-sûr, même si c’est un préquel, mais surtout vous commencez Nightfall avec tous les pouvoirs débloqués. Pas grave du tout, mais de fait, l’extension n’est plus que prétexte à enchaîner les niveaux les uns après les autres, et vous n’aurez pas le privilège de débloquer petit à petit vos aptitudes. Le point fort de cette extension est de donner un sens à tout ceci, et un préquel à Aragami.

Nous avons essayé le mode coopération en ligne avec Bibouzh, et ce dans Nightfall. C’est une très bonne expérience, et Aragami Shadow Edition prend une autre dimension. Chacun joue un des deux personnages, et si l’un meurt, il doit attendre que le compagnon atteigne un certain point du niveau pour réapparaître.
L’histoire du jeu principal et son ambiance valent largement le coup d’être achetées, et le mode multijoueur ajoute un gros plus. Comme vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé le jeu de base en solo, et beaucoup moins l’extension. Cependant, en mode coop, les deux sont amusants et très intéressants à parcourir.

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Aragami Shadow Edition

7.2

Amusement

7.5/10

Aragami jeu de base

7.5/10

Aragami Nightfall

6.5/10

Les plus:

  • Jeu Infiltration au poil
  • Aragami a la classe
  • Le gameplay intéressant
  • Encore plus en coop.
  • Ambiance du jeu de base géniale
  • La liberté d'action

Les moins:

  • Héros de Nightfall bof
  • Les PNJ sont des clones.
  • Graphismes inégaux, surtout dans Nightfall qui parait plus dépouillé
Précédent Milanoir - 70's à l'italienne
Next Onrush - Turbo 2 le sèche cheveux

Vous pourriez aimer aussi

Layers of fear

Genre: Angoisse – peur Support de test: Version PC Accès anticipé Langue: Anglais Developpeurs: Bloober Team Acheter sur Steam Souvent, dans les jeux qui sont sensés vous foutre la trouille,

Retour sur : Total Annihilation

  Ca, c’est un paquet de souvenirs! L’un des premiers jeux auquel j’ai pu jouer, et l’un des meilleurs. Même aujourd’hui, certains aspects de ce jeu restent mieux que beaucoup

Battle Chasers : Nightwar

Battle Chasers: Nightwar, une équipe de cinq mercenaires, partis à la recherche du père de l’une d’entre eux, se font attaquer en plein vol à bord de leur bateau-dirigeable. Après une longue chute, vous voilà sur l’ile du Croissant.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.