Bus Simulator 18 – Chauffeur si t’es champion

Appuies sur l'champignon !

Bus Simulator 18Titre : Bus Simulator 18
Genre : Simulation de bus, gestion d’entreprise
Français : textes
Développeur : stillalive studios
Éditeur : astragon Entertainment GmbH
Date de parution : 13 juin 2018

Oui, je sais, mais que voulez-vous, j’adore les Simulator. Vous le savez, je suis un grand fan des Farming ou autres Constructor Simulation. Je ne vais pas m’en excuser à chaque fois mince. On a tous des lubies étranges, ben moi ce sont ces jeux. Pourquoi vous parler de Bus Simulator 18 ? Et bien tout simplement parce que je l’ai apprécié. Je n’ai pas trop aimé le 16 et j’avais fait l’impasse sur l’article. Je suis aussi une grosse feignasse, je n’écris pas quand je n’aime pas. Je profite de cet article « Avis Express » sur Bus Simulator 18 pour vous le dire. Alors pourquoi j’ai aimé celui-là ?

Déjà, et dans un simulator c’est très important aussi, je l’ai trouvé beau. De bons graphismes (tout est relatif hein, on n’est pas dans The Witcher 3) font une part de l’immersion. Ensuite, au volant de mon premier bus, j’ai tout de suite senti sur moi le costume sombre et les auréoles sous mes bras. Y’avait même une petite odeur d’aisselles sous-jacente, pas dégueux du tout. Immersion totale et presque à 100%. Je dois bien vous avouer que la dame qui vous « tutorielle » au début, à un moment donné à cause de l’immersion je pense, j’ai voulu la passer par la fenêtre. Je n’ai jamais vu un tuto me raconter sa vie. Et gnagna mon mari ceci, gnagna mon mari cela… J’exagère un peu, mais elle m’a saoulé. Ça aurait été un monsieur cela aurait été pareil hein. Sauf qu’on aurait bu une bière et qu’on aurait fait de bons gros rots quoi ! (Quelle belle immersion!) Mais peut-être qu’elle rote la dame du tutoriel…

Bon revenons au jeu, Bus Simulator 18. Vous allez débuter avec un bus normal, on va vous apprendre à conduire, prendre des passagers, et les déposer. On va leur vendre des billets et bien ouvrir les portes. Je tiens à vous dire, qu’il faudra aussi être vigilant concernant les passagers handicapés et bien ouvrir la passerelle. Et puis avec tout ça, il faut être à l’heure tout en respectant le code de la route. Limite, vous avez des hauts-faits quand vous mettez le clignotant ! Depuis, dans la vraie vie, je suis fier quand je le fais. Bus Simulator est jouable au clavier sans souci, mais je vous conseille bien-sûr un volant.Bus Simulator 18

Avec le temps, et surtout de l’argent, vous allez pouvoir faire vivre votre entreprise et avoir de plus beaux bus. Il n’y en a pas beaucoup en jeu. Le Workshop Steam devrait régler celà. Bien, tout ça c’est bien gentil mais en fait ce n’est pas la partie la mieux du jeu et c’est bien dommage. Autant conduire son bus est plutôt bien fait, autant la gestion de votre entreprise ce n’est pas ça du tout. Disons que c’est réduit au minimum et vous n’aurez pas beaucoup de champs d’action. Faire des itinéraires, les valider au mieux et basta. Et ça n’évolue pas dans le temps. Je sens que c’est juste prétexte à rouler en fait. Et rouler en jeu, ça détend. Je n’ai pas pu essayer le mode coopération, peut-être que cette profondeur tant espérée aurait eu lieu ? Donc sachez-le, Bus Simulator 18 ne sera pas le Football Manager du Bus. Loin de là, mais tout comme un Eurotruck Simulator, un bon moyen de se défou…détendre en jouant à Roger le chauffeur. Et cette partie-là, j’ai adoré. En fait, pour moi, un simulator de ce genre est à jouer au coup par coup. Se faire des trajets, en se disant que nos clients sont contents, c’est l’essentiel. C’est l’essentiel, j’ai été content, mais Bus Simulator 18, bien qu’aillant fait un gros pas dans le réalisme de la conduite, n’est pas encore le Bus Simulator du siècle.

Je l’ai dit, l’aspect gestion n’est finalement pas très fourni. Bien que le jeu tourne sur le moteur Unreal Engine 4, et que les bus, à l’extérieur comme à l’intérieur, sont assez bien foutus, les rues semblent vides. Je ne vous parle pas de l’outil de création de personnage, c’est plus que mauvais. Je vous précise tout ça car moi j’ai aimé ce jeu, mais faute de mieux dans la série j’ai envie de dire. Je prendrai l’exemple de Farming Simulator. Il a commencé à être vraiment intéressant à partir de la version 15. Et bien Bus Simulator 18 serait la version 14,5 de Bus Simulator. Voyez ? On y est presque.

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Bus Simulator 18

5.7

Amusement

6.0/10

Graphismes et sons

6.0/10

Gameplay

5.0/10

Les plus:

  • Conduite réaliste
  • Beaucoup plus beau que le 16. Unreal Engine 4 oblige
  • Immersif.
  • On y est presque !

Les moins:

  • Gestion entreprise limitée et ennuyeuse à la longue.
  • Sensation de vide dans les rues.
  • Pénalités pour un rien. Limite on frôle un trottoir, on se tape 1500 euros d'amende.
Précédent Golem - Un jeu pour toute la famille
Next Red Faction Guerrilla Re-Mars-tered - PC

Vous pourriez aimer aussi

Avis Express 0 Commentaire

Golem – Un jeu pour toute la famille

Golem est un jeu de plateformes où la poésie est omniprésente. Une poésie saupoudrée de puzzles et d’énigmes.

Avis Express 0 Commentaire

SEVEN The Days Long Gone

Seven The Days Long Gone est un jeu RPG-infiltration en vue du dessus genre Diablo, mais ce n’est pas un hack’n’slash. 3D isométrique quoi.

Avis Express 0 Commentaire

Red Faction Guerrilla Re-Mars-tered – PC

Red Faction Guerrilla Re-Mars-tered on peut tout péter. Les bâtiments, les murs … à coup de masse ou d’explosif.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.