F1 2015 – PC

F1 2015 – PC

"Ah pouët pouët, tut'tut la voilà! La totomobileuuu !"

Visière du casque baissée, mains sur le volant, [glossary_exclude]pin-up[/glossary_exclude] qui tient une ombrelle pour me protéger du soleil, concentration au maximum, je suis bien dans F1 2015 de Codemaster, ceux-ci même qui sont en train de nous pondre l’excellent Dirt Rally. Avant de commencer, sachez qu’il y a déjà des hurlements aux bugs sur les réseaux sociaux. Moi je n’ai vraiment pas de chance, je n’ai rien eu, aucun bug. Le jeu tourne parfaitement sur mon PC. De toutes façons, au pire, Codemaster vient de faire une annonce concernant l’arrivée imminente de patchs correctifs. Cette précision faite, passons aux choses sérieuses.

Je n’ai hélas pas pu toucher aux versions consoles, pourtant c’est le support parfait pour un « jeu canapé ». L’avantage de la version PC en revanche, c’est de pouvoir jouer avec mon volant G27… ce que je n’ai pas encore fait. Oui ben oui, je n’ai pas encore eu le temps, j’étais tellement pris à parfaire mon championnat… Oui, car moi en F1, je « parfe ».

Il faut que je vous dise que je suis un grand fan de Formule 1. Si je le peux, les dimanches de courses sur Canal, je me pose sur mon canap’, et je matte le départ et… je m’endors. Je n’ai jamais vu une course entière, pourtant j’adore la F1. Je pense que, tout comme le Tour de France, c’est un sport télé soporifique. Collez vos bébés devant, vous verrez.

Mais dans F1 2015 de Codemasters, pas le temps de pioncer, on doit gagner car nous sommes les [glossary_exclude]pilotes[/glossary_exclude] !

Graphiquement parlant, je ne vais étonner personne en avançant que le jeu est très beau. Les voitures sont très bien modélisées, les sons moteurs comme à la télé, bref, côté immersion ça va pile poil. Au lancement du jeu, on vous propose de faire soit la saison 2014, soit la saison 2015. Il me paraissait évident de me plonger dans la dernière, mais sachez-le, vous aurez ce choix.

Au menu, le championnat du monde. Vous choisissez un [glossary_exclude]pilote[/glossary_exclude], son écurie,  et vous pourrez faire la saison en mode « raccourci ». (Essais et qualifs en quelques tours et les courses en, environs, 15 tours pour un seul arrêt au stand). Ce mode est déjà prenant et dynamique, il permet aussi, de bien prendre en main le jeu et ses mécaniques.

Pensez à bien régler la difficulté, car par défaut, le jeu est trop facile. J’ai réussi à mettre 1 minute à Hamilton avec Grosjean… Grosjean quoi. Une fois la difficulté bien dosée dans les options, le challenge commence et on est tout fier quand on obtient la 5ème position au départ. (oui toujours avec Grosjean, c’est un exploit. Je n’ai rien contre lui,  mais je préfère la conduite de Jean Eric Vergne, et l’arrogance de Hamilton).

Ensuite vous avez la « Saison Pro ». Là, ça se corse. Courses intégrales, aucune assistance à la conduite et les [glossary_exclude]pilotes[/glossary_exclude] en difficulté réelle. Ça, c’est le mode pour ceux qui ne s’endorment pas les dimanches devant la télé. Même la vue vous ne pourrez pas la changer, c’est full cockpit, la vue la plus immersive. J’ai essayé ce mode, il aurait suffi de me mettre une hélice sous la voiture et je tondais la pelouse. Très très pointu comme mode. Je pense que le volant est de rigueur, mais passionnés de F1, ce « Saison Pro » est fait pour vous. De la pure simulation. La vraie !

Le point fort de f1 2015: proposer un côté semi-simulation (aux douceurs arcades) et simulation totale. Y’en a pour tous les goûts.

Après vous avez les « course rapide » ou « contre la montre« , je ne vous explique pas en détail, ce sont les modes pour les pressés et les pointilleux du temps au tour.

Dans f1 2015, il y a une option très importante, l’option qui est mon amie d’enfance tellement je l’aime, c’est la sauvegarde en pleine course. Je ne parle pas des flashbacks, qui eux sont là pour rembobiner la course en cas d’erreur, non la sauvegarde en course, c’est l’option ultime pour les « Chéri, c’est l’heure de mettre la table! » et oui, fini les « Attends mon amour, il me reste encore 8 tours et je suis en tête tu sais! ». Codemaster, au nom de la paix des couples, je vous embrasse chaleureusement.

Bref, pour moi f1 2015 est exactement ce que j’attendais d’un jeu de f1, m’amuser au vrai [glossary_exclude]pilote[/glossary_exclude], avoir, alors que je suis premier, une crevaison, une panne. En vrai ils râlent, moi non, je me dis « rhaaa punaise, c’est bien fait quand même ». Oui je suis un peu maso de l’immersion.

J’ai oublié de vous parler des vues en jeu, vous trouverez les habituelles:

– Vue extérieure
– Vue aileron avant
– Vue raz la route
– Vue cockpit
– Vue cockpit au dessus du casque (celle que j’utilise souvent).
Et une vue que j’ai trouvée pas mal du tout: la vue au dessus du casque mais légèrement déportée sur la gauche. C’est une vue caméra qu’on trouve sur les diffusions TV à Canal+.

f1 2015 n’est pas exempt de défaut. J’en ai noté deux. La voix du présentateur télé qui annonce les événements du week-end de course. C’est quoi ce commentateur de Poker TV ?

Et puis, le mode carrière est absent. Vous savez, vous êtes un pilote inconnu et vous gravissez les échelons. On vous donne au début le volant d’une voiture pas très performante, et à vous de prouver en course, que vous pouvez être embauché dans des écuries de prestige. Le côté jeu de rôle F1 quoi ! Ce mode était présent dans F1 2012 si je me souviens bien. Ce n’est pas rédhibitoire, mais il fallait le noter.

Quoiqu’il en soit, je m’amuse bien à f1 2015. Cette version PC tourne nickel, l’immersion est au rendez-vous, et je vous ferai un retour, dans ce même article, du jeu avec un volant Logitech G27.

J’ai eu l’occasion de jouer avec le volant Logitech G27. Il a été reconnu par F1 2015 en deux clics. Les réglages par défaut sont nickels et les sensations au rendez-vous. J’ai pu appréhender le mode « Saison Pro » avec brio. (je vous conseille de bien jauger vos accélérations et vos freinages).

Suivez moi

Grobidüch

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch (tout voir)

F1 2015 - PC

Avis de Grobidüch
8

Amusement

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Sons

7.4/10

Immersion - Gameplay

8.5/10

Les plus:

  • La sauvegarde en course
  • Prise en main facile pour les débutants, jusqu'aux réglages pointilleux des hardcores gamers
  • Le mode Saison Pro, pure simulation
  • Beau
  • Le pied avec un volant (G27) !!!

Les moins:

  • La voix du présentateur TV
  • Absence du mode carrière
Précédent Inviter des jeux en vacances (Part. 1)
Next Legends of Eisenwald - PC

Vous pourriez aimer aussi

PC

Mysterium – PC

Alors que dire de ce Mysterium Numérique ? Gros pari que de faire un portage d’un excellent jeu de plateau beau et immersif ?

Project Cars

Project Cars, développé et édité par Slightly Mad Studios, est un jeu de voitures plutôt orienté « simulation réglable au poil de popotin pour les plus exigeants ». Catégorie un chouya longue,

PC

Rise of Industry – En développement

Je ne cesse de le dire ici depuis de nombreux articles, je suis un grand fan des simulations Tycoon.   Rise of Industry vous met dans la peau d’un petit patron qui deviendra grand…Normalement.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.