YS Origins – Disponible sur XBOX One

YS Origins – Disponible sur XBOX One

YS OriginTitre : Ys Origin
Genre : Action, Aventure, JRPG
Adapté et publié par : Dotemu
Français: textes (et vidéo intro – même les japonais avaient cette traduction vocale)
Dispo sur le Xbox Store


Dotemu, société française qui réadapte d’anciens hits console ou PC sur tablettes essentiellement, vient de nous proposer une version Xbox One de Ys Origin et, bonus au tableau, en français intégral dans le texte !

YS Origin

Ys Origin est un JRPG aux combats temps réel que je qualifierais de old-school. L’histoire se passe 700 ans avant YS 1 et YS 2. Le monde va très mal et sa fin est proche. Des légions de démons tiennent tête aux déesses jumelles qui règnent sur l’univers, et ces dernières finissent par se réfugier par-delà les nuages, avec les Six Prêtres, en faisant voler leur temple. Les démons vont construire une tour gigantesque  pour en finir une fois pour toute avec les déesses. Malgré la Perle Noire, magie protectrice puissante, les déesses vont disparaître. Les Six Prêtres vont créer une escouades d’aventuriers pour les retrouver: c’est là que vous entrez en action. Vous choisirez votre avatar entre Yunica et Hugo pour commencer, puis une fois l’aventure terminée avec l’un des deux, vous pourrez jouer The Claw. Chacun des avatar de YS Origin a ses compétences propres.

Yunica est une guerrière maniant la hache et l’épée, Hugo quant à lui, est un mage muni d’une baguette magique (ah oui ben un mage quoi). Et si vous parvenez à jouer The Claw, c’est un peu le Volverine d’YS Origin. Il tape vite et fort avec ses griffes.

YS Origin est d’abord sorti en 2006 sur PC Windows XP donc on est en droit de se demander quelle gueule il peut avoir de nos jours. Et bien chers lecteurs et lectrices, le jeu est vraiment agréable aux yeux. Il y a quelques screens qui ont été laissés en 4:3 pour cacher la misère, mais c’est un détail. Visible dès le départ quand vous rencontrez l’arbre. J’ai relancé la version PC se trouvant sur Steam, et j’ai compris pourquoi. Les textures n’étaient pas adaptées au 16:9 ème. Mais tout le reste est bien plein écran et c’est chouette. Je précise que j’ai joué sur un écran TV 102cm. C’est pas ce qui se fait de plus grand, mais c’est assez standard.

Comme dans tout JRPG, ça parle beaucoup, mais c’est ce qui fait le charme de ces jeux. Cependant, contrairement à la version PC d’YS Origin, on peut accélérer les scènes de dialogues. Uniquement intéressant quand vous devez reprendre un niveau, sinon vous perdez le fil de l’histoire. Pour parler du gameplay, vous vous baladerez dans les méandres de la tour, tuant façon hack’n’slash des nuées de monstres pour finir chaque niveau sur un boss, et ce jusqu’à la fin. Quelques petits puzzle-action, genre il faut trouver une dalle, qui, une fois piétinée, vous lèvera un bloc, une porte etc. Rien de bien compliqué. La musique est un régal et les scènes de type dessins animés mangas sont superbes. Ambiance nipponne au poil (voir trailer plus bas).

Bref, c’est une bonne chose de retrouver YS Origin sur Xbox, en français de surcroît. Bien adapté, agréable au regard (la version Steam que j’ai relancée me paraît moche du coup), un gameplay fun, une histoire sympa,  je conseille ce jeu aux amoureux des JRPG old school qui sentent bon le japon.

Grobidüch
Suivez moi
Les derniers articles par Grobidüch (tout voir)
Précédent Farm Manager 2018
Next Ancestors Legacy - News multijoueurs open beta Avril 2018

Avis du rédacteur

Adaptation
4.5/5

4.5

Bien
4.5

Vous pourriez aimer aussi

PC

Farming Simulator 17 – « Quinze + Deux »

Je ne voulais pas faire forcément un article sur ce Farming Simulator 17ème du nom car dès le départ, quand j’ai lancé le jeu, je me suis dit « Bordel, l’arnaque ». Et j’ai plutôt déchanté par la suite…

PS4

Onrush – Turbo 2 le sèche cheveux

Onrush est un jeu de courses avec des voitures au but de gagner par point et en équipe. Ce concept n’est pas singulier, mais il faut avouer que ça interpelle, et moi, ça m’a plu.

XBOX One 0 Commentaire

MAD MAX – Le test

Mad Max, développé par Avalanche Studios et édité par Warner Interactive, est tiré de la célèbre Saga sur Max Pécas de Gérad Miller qui… comment ? C’est pas de Gérard