F1 2018

F1 2018Titre : F1 2018 – Testé sur une PS4 Pro et PC
Genre : Course de Formule 1, Simulation, Sport
Français : intégral
Développeur : Codemasters
Éditeur : Codemasters
Date de parution : 24 août 2018

Je suis un grand fan de Formule 1. La vraie. Je sais, ça pollue, etc. Mais ça apporte aussi ses grands lots d’innovations techniques comme la récupération d’énergie, la maîtrise d’usure des pneus, l’électronique de pointe, etc. Oui, bon et je n’ai pas à me justifier ! NA ! Et en tant que grand fan de F1, j’aime les jeux de F1, formidable n’est-ce pas ? Pas tous justement. Alors ce F1 2018 ? Il est comment ?

J’ai adoré le F1 2015 sorti en … 2015. Je le trouvais beau, avec des sensations vraiment bonnes. J’ai zappé le 2016 qui ne m’a pas laissé un grand souvenir, et j’ai sauté sur le 2017 que j’ai trouvé moche, bien moins joli que le 2015 et complètement loupé niveau sensations. Ce sont mes goûts hein, pas de panique. Et enfin voici le 2018. Ce dernier opus me titillait la rétine avec l’arrivée du halo (arceaux qui protège les têtes des pilotes) et des graphismes qui semblaient ENFIN tenir la route.

Premier verdict. Et je ne pourrais pas dire grand-chose d’un jeu de F1 comme F1 2018 à part qu’il est tout simplement magnifique graphiquement et que les sensations sont désormais de retour. Je ne saurais vous dire ce qui a vraiment changé, mais déjà dans la gestion des caméras, la vue, notamment celle « au-dessus du casque » propose une immersion géniale avec une grande sensation de vitesse. Je ne vous parle pas de la vue cockpit qui là vous met intégralement dans la peau du pilote. Étonnamment, je préfère la caméra située au-dessus du casque. Je n’aime pas les vues extérieures, donc je ne m’attarderai pas, mais elles ont le mérite de proposer une vue sublime des bolides, mais elles restent à mes yeux incompatibles avec mes envies.F1 2018

Donc 1er pari gagné. Quant à l’I.A. des concurrents… tout est question d’appréciation. On peut la trouver trop hargneuse et vindicative, ou tout simplement, normale. Personnellement, au début, je la trouvais trop agressive et très vite j’ai compris que c’était comme ça, la vraie formule 1. Certes il y a un code de conduite qu’on va nommer fairplay, mais ne nous voilons pas la face, tous ces pilotes qui gagnent des milliers et des millions de dollars, ils n’ont qu’une envie, être devant ! Et je peux vous dire que ça procure de belles bagarres. Le seul truc que je reprocherais, et c’est même dommage, c’est que vous concernant, au moindre accrochage de votre part, vous êtes pénalisé, alors que l’I.A. c’est la fête à Jojo. « Bimbamboom je t’envoie dans les buissons et je ne risque rien ». Dommage.

Un autre truc que j’ai trouvé, pardonnez le terme, merdique, c’est la gestion de la Safety-Car trop pointue. Vous êtes sans arrêt pénalisé si vous être trop loin du pilote vous précédant (et souvent c’est faux) du coup on vous demande de le rattraper, donc vous accélérez, et bing re-pénalité parce que vous roulez trop vite. J’ai désactivé l’option. Je ne sais pas, à l’heure où cet article sera en ligne, si cet inconvénient un peu lourdingue sera corrigé ou simplifié dans les règles in-game.

Les amoureux des réglages vont être comblés. Comme dans les précédents opus, il y a pléthore de petits boutons pour affiner les performances de votre F1. Moi je n’y comprends pas grand-chose, alors je touche un peu mais pas tout. Pour les nazes comme moi, il y a le Workshop sur Steam qui vous permet de télécharger des réglages proposés par les joueurs de la communauté. Que ce soit pour telle marque, sur tel circuit, en condition qualification ou course, pluie ou beau temps.

F1 2018 propose plusieurs modes, bien sûr, comme « Le mode Carrière » : vous commencez dans une petite écurie et vous gravissez les échelons pour finir dans une écurie de rêve. Le mode Championnat (moderne ou vintage): vous pouvez partir direct chez Ferrari, gagner ou perdre vous restez chez eux. sans parler des courses simples et multijoueurs online.
On va parler du mode carrière. J’ai choisi de partir chez Williams, la pire des écuries ces dernières années. Un bon moteur, mais un châssis et des pilotes pourris. J’ai réglé la difficulté de l’I.A. à 60%, car je ne suis pas non plus le plus grand des pilotes, me disant que normalement, je devais au moins finir entre la 20ème et 16ème place. Simulation quoi. Ben non. J’ai même gagné des Grands Prix. Avec toutes les aides enlevées sauf l’antipatinage et l’aide dans les stands. Donc pensez à bien jauger la difficulté même en cours de carrière. Ce mode carrière propose aussi des événements occasionnels où vous pourrez très bien conduire une F1 des années 80. Sinon dans les trucs pas top du mode carrière de F1 2018, les interviews de la journalistes Claire sont à mon goût de trop.
Ensuite le mode multijoueur. Je n’aime pas y jouer car la plupart des mecs (ou filles) qui jouent en ligne vous foncent dans le lard au premier virage, vexés que vous les aillez doublés. Il faut trouver des groupes fermés de joueurs, mais ce sont souvent des cercles fermés qui acceptent peu les newbies.

F1 2018 se joue très bien au gamepad Microsoft Xbox One, les courbes peuvent se prendre au filet près. Je n’ai pas eu le temps de tester avec mon G27, mais je le ferai à l’occase. Voilà. Pour moi F1 2018 est un très bon F1, bien mieux que ses prédécesseurs, je me suis vraiment bien amusé. (et toujours d’ailleurs).

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

F1 2018

8.7

Amusement

9.0/10

Graphismes et sons

8.0/10

Gameplay

9.0/10

Les plus:

  • Graphismes enfin de qualité.
  • Immersion bien rendue
  • Simulation ou Arcade, au choix.
  • Les vieilles F1 sont là.

Les moins:

  • I.A. un peu violente et pas pénalisée.
  • Les interviews. Mais j'imagine que le vrais pilotes n'aiment pas ça non plus...
Précédent We Happy Few - oui on est très happy
Next Graveyard Keeper

Vous pourriez aimer aussi

Grey Goo

Grey Goo est sorti il y a déjà quelques temps, en janvier 2015 je crois. Mais j’ai découvert ce jeu quand Steam nous l’a mis à disposition tout un week-end. Il

MX vs ATV Supercross Encore

MX vs ATV Supercross Encore est une version améliorée de…. MX vs ATV Supercross. Dingue. Le même mais en mieux ! Bon, tout est relatif. Genre: Courses motos et quads Plateforme

Thronebreaker : The Witcher Tales

Thronebreaker : The Witcher Tales nous régale l’œil et l’oreille, ou les yeux et les oreilles si on a cette chance. Mon ressenti est extrêmement positif.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.