Elea sur PC

EleaTitre : Elea – Episode 1
Genre : Aventure, ambiance, indépendant
Français : textes
Développeur : Kyodai Ltd
Éditeur : SOEDESCO Publishing
Date de parution : 6 sept. 2018

Elea est un jeu vraiment à part. Tellement à part, que mon avis est partagé.
D’abord, voyons un peu le pitch: En 2073, Le Pilgrimage est parti coloniser Solace, une planète habitable, lointaine, car sur Terre, une maladie a fait une hécatombe. Seulement voilà, ce fameux vaisseau, dans lequel se trouve le mari de notre héroïne, Elea, a cessé toute communication une fois arrivé sur place. Elea, scientifique, participe 13 ans après à une mission de sauvetage en espérant retrouver son mari.

Dès l’intro du jeu, vous comprenez que vous êtes dans les préparatifs pour le départ. Enfin je crois. Puis, vous voilà catapulté dans le passé, alors que vous êtes enceinte. Petit tracas domestique, vous communiquez avec votre époux, vous avez comme tous parents, un ado à la maison, qui s’appelle Francis, etc, etc. J’ai trouvé cette partie douce et de plus en plus flippante. A ce moment là, je me suis dit chouette, on va se faire dessus.

Et puis les images psychédéliques, colorées à outrance, ont fait leur apparition. Rêves ? Hallucinations ? Au départ on trouve ça joli. Après nous sommes inquiets (dans le bon sens du terme). Un peu plus tard nous sommes toujours inquiets mais là, c’est juste parce qu’on se demande qu’elle est le message et surtout, sommes-nous toujours dans un jeu ? A mon avis, mais je peux me tromper, les développeurs, surtout les scénaristes, ont becté des substances hallucinogènes en trop grosse quantité. Elea est un jeu qui va vous rendre fou, vous allez vous mettre en boule sous un bureau et grelotter car la paranoïa vous aura submergé. Je vais prendre comme exemple cette scène où Elea se trouve sur une plateforme carrée au dessus d’une mer La scène reload jusqu’au moment où une énorme baleine sort de l’eau et s’envole dans le ciel et alors un message apparaît « Mindscape Failed ». Tu m’étonnes que ton esprit dérouille. Même le mien est parti en miette.

Une autre scène, vous vous trouvez dans un local rond. Par la fenêtre un océan en bas, un océan en haut, en guise de ciel quoi. Une boule de matière arrive dans votre local, tout se répète plusieurs fois avec un détail différent à chaque fois. D’un coup tout devient coloré à vous faire péter les rétines. Alors on avance, on cherche, on suit ce qu’on peut suivre et on saute par la fenêtre (dans la vraie vie).  Vous allez trouver que mes mots sont négatifs concernant Elea. Ben… oui et non. C’est un choix artistique que de rendre Elea complètement étrange, et surtout tout ceci vous rend curieux. Où va-t-on ? Qui sommes nous ? Dans le jeu et dans la vraie vie. Pour certains, ce sera une grande qualité, pour d’autres un peu pénible. Moi je suis dans la deuxième catégorie. Au début je vous l’ai dit, j’ai trouvé ça très bien. Mais trop souvent et trop rapprochées, ces scènes m’ont parues longues et … chiantes pour employer les termes que j’ai hurlé à ce moment là.

Graphiquement Elea est très beau. Autant dans les scènes « normales » que dans les scènes étranges. Pas toutes, mais les moches sont rares. Je dis ça mais il faut aimer les images qui vous donnent des crises d’épilepsie. La musique est bien accordée avec l’ambiance genre film de l’espace pour intellos. Le gameplay est très, très simple, que ce soit au clavier ou à la souris. Attention, on ne peut pas encore redistribuer les touches ZQSD, il faudra user du raccourcis ALT+MAJ. Elea n’est pas dénué de bugs. Comme vous croisez parfois des images de dingues, à un moment j’ai eu un bel écran gris. Je pouvais afficher les derniers dialogues, faire bouger l’inventaire, donc je n’étais pas inquiet. Je me suis dit, il va se passer quelque chose. Ben non. J’ai dû quitter et recommencer au checkpoint. Elea est vendu à 9.99€ sur Steam pour l’épisode 1. Personnellement je l’aurais vendu un chouya moins cher, mais même à 9.99€ on peut passer du bon temps, dans la mesure où on est ouvert à une expérience vidéoludique particulière, belle, inquiétante et spirituellement dérangeante. Personnellement j’ai hâte quand même de voir où ils vont nous amener avec les épisodes suivants. Cet opus nous a été fourni par l’éditeur, je tiens à le dire. Est-ce que j’aurais acheté le jeu sinon ? Pas sûr du tout.

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Elea sur PC

Avis de Grobiduch
6.3

Amusement

5.0/10

Graphismes et sons

7.0/10

Gameplay

7.0/10

Les plus:

  • Histoire intrigante
  • Beau assez souvent
  • Ambiance qui peut scotcher...

Les moins:

  • ...ou faire fuire
  • Quelques bugs (pas insurmontables)
  • Des fois on s'emmerde vraiment.
Précédent HammerHelm
Next Chapito

Vous pourriez aimer aussi

Pro Farm Manager – Aperçu accès anticipé

On tâtonne, et avec le temps, on trouve ses marques. La progression est certes lente, hasardeuse parfois, mais au fil des heures, on comprend que Pro Farm Manager en a dans le ventre. Et tout n’est pas encore disponible et jouable !

Thronebreaker : The Witcher Tales

Thronebreaker : The Witcher Tales nous régale l’œil et l’oreille, ou les yeux et les oreilles si on a cette chance. Mon ressenti est extrêmement positif.

Silence ou The Whispered World 2

Aujourd’hui nous allons parler de Silence ou, dans sa version originale, The Whispered World 2 ! Ça veut dire qu’il y a un premier opus ?! Tout à fait !

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.