My Brother Rabbit – version switch.

My Brother RabbitTitre : My Brother Rabbit
Genre : Aventure, Objets cachés
Français : oui
Développeur : Artifex Mundi
Éditeur : Artifex Mundi
Date de parution : 21 sept. 2018

My Brother Rabbit est un jeu d’objets cachés et de casse-tête-puzzles, qui s’adresse à tous les âges et à tous les styles de joueurs.

Je l’ai testé sur Switch – une première pour moi- je m’expliquerai plus tard.

Commençons déjà par l’histoire: Grâce à de jolis dessins de style manga, vous entrez dès le début dans le côté émouvant et triste du jeu: une petite fille, bien heureuse dans sa famille, entourée par ses parents et son grand-frère, tombe gravement malade. Pour lui faire oublier sa maladie, son frère la distrait avec son « doudou », un lapin, qui est le héros de notre jeu.

Vous entrez alors dans le monde onirique que s’inventent les enfants: le lapin doit sauver son amie la petite plante, malade, elle aussi ( vous voyez le parallèle?). A partir de là, vous oubliez un peu le côté dramatique du jeu, car sauver une petite plante est moins poignant que de sauver une petite fille. D’autant plus que les tableaux qui vous sont proposés, au début du moins, sont magnifiques de rêveries et de couleurs. Au début, car le drame de la maladie va également se faire ressentir dans des niveaux plus sombres. Je dois ajouter d’ailleurs, que la musique joue bien son rôle dans le ressenti des émotions.

Notre lapin, vous donc, doit d’abord trouver un moyen de sortir de son terrier: il vous faudra fouiller la pièce, ouvrir les placards, les tiroirs, résoudre des puzzles pour trouver le matériel nécessaire pour sortir de chez vous. Un petit conseil: mémoriser bien tout ce que vous voyez, car au plus vous avancerez dans le jeu, au plus vous aurez d’objets à collecter pour débloquer des casse-têtes et avancer dans le jeu; il vous faudra faire un grand nombre d’aller retour entre les différents tableaux, donc ouvrez l’œil.

Côté manipulation, c’est très simple. Comme je l’ai dit plus haut, la switch est une grande première pour moi. My Brother Rabbit est le premier jeu auquel je joue sur switch ( je ne l’avais jamais manipulée avant), et autant dire que je ne suis pas une pro des sticks! Ici, vous n’avez besoin, globalement, que de deux éléments si vous jouez avec la manette: le stick gauche ( qui remplace la souris) et le bouton A ( pour clicker sur les objets). Il faut de la précision ou juste un peu de patience si vous n’êtes pas, comme moi, trop entraîné, mais cela se fait bien. Même Grobidüch n’a pas perdu patience en me voyant faire, c’est pour dire! ( enfin presque…). C’est donc un jeu parfaitement manipulable par les plus jeunes joueurs, d’autant plus qu’il n’y a pas de barrière de lecture car tout est suggéré ou expliqué par des images.

Le mode nomade de la switch est un peu petit à mon goût: il y a beaucoup de détails à observer sur les tableaux de My Brother Rabbit, et la taille de l’écran peut être un frein. Le mode « télé » est plus confortable, je trouve. Le jeu n’utilise apparemment pas l’écran tactile de la console; dommage peut-être pour les habitués de la tablette.

My Brother Rabbit est un joli jeu poignant d’objets cachés, auquel on s’attache grâce à son histoire, ses beaux dessins et sa simplicité. Je n’ai pas encore fini le jeu, mais je compte bien m’y tenir.

Poupoupidon

Poupoupidon

Rédactrice chez Gameovert.net
Poupoupidon

Les derniers articles par Poupoupidon (tout voir)

My Brother Rabbit

8.3

Amusement

9.0/10

Graphismes et sons

9.0/10

Gameplay

7.0/10

Les plus:

  • Très beau jeu
  • Casse-tête intéressants
  • L'ambiance et l'histoire émouvantes

Les moins:

  • Manipulation facile mais petit sur switch nomade.
  • Pas d'écran tactile sur la Switch !!!
Précédent The Witcher 3 en concert • Steel Rats maintenant disponible • Des offres jusqu'à -90%
Next Hand of Fate 2 - PC

Vous pourriez aimer aussi

Rocket League sur Nintendo Switch

Rocket League est une pièce maîtresse des jeux vidéos de ces dernières années. Un concept simple mais si efficace, que 3 ans après, nous y jouons encore très souvent avec autant de plaisir, et ce, sur tous les supports pour certains. Foncez!

Max: the curse of Brotherhood – Nintendo Switch

C’est l’histoire de Max qui part chercher son frère dans un monde parallèle et fantastique parsemé d’embûches et d’énigmes plutôt coriaces. On peut résumer Max: the curse of Brotherhood ainsi, mais c’est bien plus que cela …

Dead Cells

Dead Cells est un jeu ultra exigeant qui va vous prendre des centaines d’heure avant d’en arriver à bout… si vous y arrivez.

3 Commentaires

    • Ah tiens ! Voici le second membre de la Ligue de l’humour d’instit ! Elle est belle la France. Je tiens à signaler à qui passerait par là que OUI, je suis la patience incarnée. Une patience certes un peu exigeante, je l’avoue.

    • Poupoupidon
      novembre 12, 20:14 Répondre

      Oui, surtout quand il dort; mais j’ai bon espoir pour ses 18 ans!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.