Mutant Year Zero : Road to Eden

Mutant Year Zero : Road to Eden

Mutant Year Zero : Road to EdenTitre : Mutant Year Zero: Road to Eden
Genre : Aventure, RPG, Stratégie, combats tour par tour tactiques
Français : Textes
Développeur : The Bearded Ladies
Éditeur : Funcom
Date de parution : 4 déc. 2018

Mutant Year Zero : Road to Eden est issu du jeu de rôle « papier » du même nom situé dans un monde post-apocalyptique où les humains ont tout détruit, même leur race. Cependant il en reste quelques uns, et tout ce foutoir a permis l’apparition de mutants. Tout ce beau monde a trouvé refuge dans l’Arche, endroit cosmopolite supervisé par un vieux gars tout pourri à la limite de l’agonie : l’aîné (mais moi je l’appelle le vieux). Et nous, on va jouer des mercenaires, d’abord avec deux mutants, un sanglier et un canard. Non, vous avez bien lu, mais ici, nos deux zigotos (j’aime bien ressortir de vieilles expressions) ils savent parler, tirer et faire exploser, tout ceci de manière très pro.

Mutant Year Zero : Road to Eden dégage une aura exceptionnelle. Déjà, grâce aux personnages cités ci-dessus. Le canard, Dux, et le Sanglier, Bormin, sont vraiment bien écrits. Dans leurs dialogues, dans leurs comportements, on sent vraiment que nous avons affaire à de vrais mercenaires d’un monde perdu. En plus, l’histoire, avec cette ambiance du futur qu’on ne souhaite à personne, est pesante, oppressante voire dérangeante. Dans le bon sens du terme,  Mutant Year Zero : Road to Eden, est un jeu à l’immersion extra. Un jeu, n’est-il pas fait pour s’évader ? Et bien on y est, comme dans un bon livre.
Si au départ on part, et pendant quelques bonnes missions, avec Dux et Bormin, on rencontrera d’autres personnages pour former une équipe de trois. (A vous de sélectionner les joueurs que vous souhaitez selon les missions).

Mutant Year Zero : Road to Eden est donc un jeu qui s’apparente à un X-COM, sans la partie lourde de la gestion des équipes et du QG. Ici, entre les combats, on avance dans le monde, en temps réel, on visite, on loote, on se fait discret. Il y a une grosse part d’infiltration dans Mutant Year Zero : Road to Eden; c’est ce qui m’a plu. On ne perd pas de temps, le peu de fois où on s’arrête à l’Arche, c’est pour écouter Le Vieux, sorte de père Fourrasse à deux doigts de creuver comme je vous le disais, et améliorer son équipement, ou acheter et basta. Vraiment, j’aime ces jeux aux combats tactiques au tour par tour qui vous prennent de A à Z sans vous obliger à vous endormir dans un QG pendant des plombes à gérer tout un tas de paramètres. Je peux comprendre qu’on aime cela n’est-ce pas, ne prenez pas la mouche, chers aficionados des X-COM.

Grobidüch
Suivez moi
Les derniers articles par Grobidüch (tout voir)

Mutant Year Zero : Road to Eden

7.7

Amusement

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Gameplay

7.0/10

Les plus:

  • L'ambiance, l'histoire.
  • Graphismes vraiment chouettes
  • La musique
  • L'infiltration

Les moins:

  • En combat, difficile de s'y retrouver dans la modélisation des étages.
Précédent Asterix & Obelix XXL 2
Next Dakar 18

Vous pourriez aimer aussi

PC

For the king – Un jeu où on couine

For the king est, pour le dire simplement, un super bon jeu ! Il est beau, agréable à regarder et surtout très prenant. On se prend au jeu de faire progresser ses persos, et savoir qu’ils peuvent mourir définitivement rajoute indéniablement du piquant.

PC

Warhammer Vermintide 2

Warhammer Vermintide 2 reprend les mécaniques du premier opus en les améliorant. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit plus d’une version 1.5 mais en le lançant, puis le pratiquant, je n’ai absolument pas été perdu.

PC

Asterix & Obelix XXL 2

Asterix & Obelix XXL 2 est un jeu arcade et plateformes, où le but est de cogner du romain et de récolter moultes bonus de niveaux en niveaux