Cannes – Festival international des Jeux 2019

Cannes – Festival international des Jeux 2019

Dupond et Dupont au FIJ de Cannes 2019

Cette année encore, fin février rime avec festival des jeux de Cannes. Alors que l’année dernière nous étions 5 à écumer le salon de fond en comble, nous n’étions plus que 2 cette année. Les meilleurs diriez-vous, et vous auriez raison. Mais loin de nous décourager Yannick et moi, c’est avec une volonté sans faille de vous faire découvrir les dernières nouveautés de ce festival que nous nous sommes organisés pour le plus grand salon de jeux du monde francophone.

Quelques chiffres pour commencer sur ce salon 2019 : 110.000 visiteurs, 300 exposants, 300 auteurs et illustrateurs, 5000 professionnels, 30000 m2 d’expositions et 4 nuits du off pour 4000 entrées. Des chiffres en constante augmentation qui peuvent donner le tournis.
L’arrivée non sans mal mercredi soir à Cannes nous a quand même permis avec subtilité de récupérer nos accréditations pour le lendemain, et donc d’économiser un temps précieux pour la journée du jeudi.

Le soir même, petit détour à la première nuit du off, où nous avons le luxe de pouvoir choisir une table où nous asseoir car peu de monde ce soir-là. Yann a lorgné sur un jeu de cartes appelé Mazarin très joliment illustré et que nous testerons dans la foulée après quelques explications (le niveau de graphisme de certains prototypes lors de ces nuits du off est carrément hallucinant aux vues de l’avancée des projets d’ailleurs). Le jeu est sympathique, reprend le principe de la bataille avec des cartes de valeurs que nous devons poser face cachée sur un plateau sous les principales caractéristiques du pouvoir de l’époque (église, prestige, argent et militaire). Le but étant de déclencher des batailles et de détenir en même temps les 4 pouvoirs, comme l’a fait Mazarin en son temps. Le jeu est sympa mais avec un petit ventre mou au milieu qui casse le rythme. Ce sera notre seul test de la soirée, mais déjà cela donnait le ton du séjour.

Festival des jeux Cannes 2019Nous avions convenu que le jeudi serait le jour des As d’or, pour nous faire une idée et un pronostic de la cérémonie du soir même. Je vous laisserai le soin de relire le post fait à cet effet sur la page FB de Gameovert.net (Ici). En bref, on a aimé : Solenia, L’île au trésor, Keyforge, Zombie Kidz evolution. On a moins aimé : The mind, Kikafé. Et bien mais sans plus : Le monstre des couleurs (concept superbe mais réalisation pas au niveau), Shadow of Amsterdam (jeu plutôt bon mais en deçà par rapport aux autres, et partie qui a duré 25min grand max). Attention, les jeux ne sont pas mauvais, juste moins bons que les autres. Notre expertise en jeu de société nous a donc permis…. de bien se planter en terme de pronostics, que ce soit pour le jeu enfant où Mr Wolf gagne contre toute attente, mais aussi et surtout pour The Mind élu jeu de l’année que personne ne voyait gagner. N’empêche, la cérémonie était cool, bien présentée il faut le dire par Marcus et Mr Phal qui ont ouvert cette remise par une Carioca endiablée, suivie d’un twin It Croisette géant pour chauffé l’ambiance. Petit coup de cœur néanmoins aux auteurs de Mr Wolf, un couple de parents de 2 petits enfants et qui remporte ce titre au nez et à la barbe de gros auteurs, chapeau pour l’émotion !!
Le vendredi a été plus compliqué en termes de test, mais plus riche niveau rencontres, ouverture au public oblige. Alors qu’on s’est fait souffler la place pour tester Monumental jeu de civilisation/deckbuilding/conquête de Funforge encore en late pledge sur Kickstarter, nous avons flâné çà et là pour découvrir quelques petits jeux bien sympathiques. Nous avons notamment pu tester Abyss pocket, prototype de Bruno Cathala qui reprend le thème d’Abyss mais avec une mécanique complètement différente, jouable de 2 à 4 qui devrait sortir pour 15 euros fin 2019 début 2020.
Petit aparté sur la scénographie assez incroyable cette année qui a notamment mis en lumière beaucoup de jeux format XXL, du coup très ludiques et plaisants, et surtout attractifs pour les petits et les grands.

On en a profité également pour tester et se faire dédicacer Naga Raja, le dernier Bruno Cathala et Théo Rivière. Dans ce jeu à 2 joueurs, vous êtes des explorateurs dans un temple indien, et vous devez mettre la main sur des reliques qui vous rapporteront des points de victoires, le premier à 25 l’emporte ; Il y a 3 reliques maudites rapportant chacune 6 points mais attention, vous perdez si vous découvrez les 3. Le jeu présente un tapis vide pour chacun avec des tuiles à gagner avec des bâtonnets de différentes couleurs que l’on va lancer pour obtenir le nombre le plus haut possible mais aussi obtenir des nagas ou serpents qui vont permettre de pouvoir jouer une carte par naga obtenu. Autant dire qu’on a beaucoup aimé.

Festival des jeux Cannes 2019Nous avons également pu passer au stand pro de Iello (éditeur notamment de Détective -> As d’or expert 2019, Star realms, Kamigawa…) afin de découvrir leurs nouveautés, comme 8 bitbox double rumble (version à 2 du connu 8 bitbox), Mr Caroussel (jeu en bois qui reprend le memory -> très beau pour les enfants), mais aussi Villainous (jeu asymétrique sous la licence Disney où on incarne les plus grand méchants de Disney et dont le but est d’être le plus méchant possible et de réaliser un objectif qui lui est propre avec des cartes qui lui sont propres) ou Akkad (jeu de placement de tuiles et d’arborescence de pouvoir sur le thème cristal et fleurs). On en a profité également pour s’essayer au pilotage de drone car c’était la nouveauté du salon, une manche de la Drone Champions Cup en direct du salon. Pas facile croyez-moi ! Test également de Dicium, un jeu que j’attendais énormément (4 jeux en un sur le principe de lancer de dés pour obtenir des pouvoirs en les combinant à la manière du poker) mais grosse déception, car mécanique assez complexe et peu de fun finalement.

Comme je le disais précédemment, cette journée a été l’occasion de faire de belles rencontres alors laissez-moi vous parler de quelques-unes :

Tout d’abord Claire de Topi Games, rencontrée au détour d’une partie de Solenia et qui nous a invités à découvrir son stand ainsi que toutes les nouveautés présentées par cette maison d’édition qui a produit notamment « Ta mère en Slip » (jeu d’ambiance où on doit découvrir un personnage et son action) ou la gamme des « Memotep » (jeu éducatif dans l’Egypte ancienne où on apprend l’anglais). Au programme des réjouissances, de nombreuses nouveautés, à commencer par les jeux d’origine youtube, avec le jeu 77 de Doc Seven, un jeu de connaissances à plusieurs niveaux sur un plateau type jeu de l’oie très sympathique avec plusieurs catégories comme culture geek, loisirs, histoire-géo… avec au milieu de cela des petits défis pour ambiancer un peu plus le jeu. Également le jeu « Tout le monde enquête », un Cluedo like revisité et plus déjanté où il va falloir mener l’enquête à l’aide d’indices grappillés de ci de là, des fois bons, mais des fois à côté de la plaque. Grosses nouveautés aussi avec l’acquisition de la licence Warner Bros et DC Comics qui ont permis la sortie de 2 jeux sur Harry Potter et les Animaux Fantastiques mais aussi plusieurs jeux sur l’univers Batman, Superman… Notamment un deckbuilding villain vs héros, ou alors un jeu de plateau course poursuite Batman vs Joker ou l’un doit faire exploser des bombes et l’autre doit l’arrêter. Sans oublier plusieurs jeux à visée pédagogique sur l’environnement comme le très joli « Sauve ta planète ». Une grosse année du coup pour Topi Games avec beaucoup de sorties, nous leur souhaitons beaucoup de réussite, et un grand merci à Claire qui a pris de son temps pour nous faire découvrir tout cela. Merci beaucoup et à l’année prochaine !

Festival des jeux Cannes 2019Ensuite et sur l’impulsion de Yannick nous sommes allés voir Erune sur le stand Arkada Studio. Yann les avait déjà vus sur le festival Octogônes de Lyon cette année et m’a embarqué pour aller à leur rencontre. Erune, c’est déjà une bande de potes de Normandie, Marina, Quentin, Adrien, Kevin et Guillaume, et dont l’idée du jeu avait germé au lycée sous l’impulsion de parties de HeroQuest. Loin d’abandonner cette idée, ces amis se sont retrouvés après diverses années d’études pour revenir à cette inspiration de créer un jeu qui unirait jeu de société, jeu de rôle et intelligence artificielle, chacun ayant sa spécialité qui finalement s’intègre parfaitement à la création d’un jeu. Un projet un peu fou, mais pourtant ça marche. Ça marche même très bien, il faut dire. Le jeu est un dungeon crawler allié à des figurines et du jeu de rôle sous l’impulsion d’un MJ qui organise son aventure, mais avec l’aide d’une IA qui va permettre d’intégrer des évènements aléatoires au gameplay, que même le MJ ne connait pas et qui le mettra finalement sur le même pied d’égalité que les joueurs. Gros point positif également, l’IA connaitra la totalité des règles du jeu, ce qui dédouanera le MJ et les joueurs de lire des dizaines de pages de règles ou de chercher pendant longtemps dans un livre (au grand dam de certains) rajoutant ainsi de la fluidité dans le gameplay. On se prend très vite au jeu et là où on pourrait dire que l’IA est gadget, c’est tout le contraire, elle sert parfaitement le jeu et permet d’apporter de l’inconnu et de l’aléatoire, notamment sur la fouille de certaines pièces, l’interaction avec les PNJ… Le jeu est encore en stade de développement mais les retours sont plus que positifs pour cette team qui a pu rencontrer pas mal de professionnels du milieu, notamment Marcus de GameOne mais aussi BoardGameGeek qui leur a consacré une interview. Le jeu sera lancé sur kickstarter à la fin de l’année, la team voulant le finaliser à 80% avant de lancer la campagne pour éviter des retards de livraison ou de production, ce qui est tout à leur honneur. On espère à Gameovert.net que vous serez nombreux à les soutenir dans leur projet !!! Voici l’adresse de leur site web pour en savoir plus (Ici) et une présentation sur France 3 Normandie (Ici).Festival des jeux Cannes 2019

Et enfin dernier coup de cœur rencontré aux nuits du off où on s’était juré de ne rester qu’un petit peu, c’est Arackhan Wars. AracKhan Wars est un Jeu de Cartes d’Affrontement inspiré de l’univers fantasy AracKhan où le sport national est le jeu de cartes. Le plus du jeu est qu’il est basé sur une histoire et un background qui le rendent encore plus immersif. Le but est d’incarner un des clans de cet univers et, avec un deck de 25 cartes, remporter la partie. C’est un jeu de placement de cartes face cachée marchant en combo et où la place de chaque carte sur le terrain à son importance. Le jeu est porté par une équipe motivée et motivante (Robert, Mickaël, Lyesse, Axel et Martial) et l’histoire racontée autour est top. Le jeu pourrait se décliner en scénarios, avec un tapis de jeu personnalisé ou personnalisable et pourquoi pas en campagne. Pour le moment il n’est qu’à l’étape de prototype mais le jeu a déjà beaucoup de potentiel et une inspiration graphique assez canon !!! A la base AracKhan est une série de livres et un univers disponible sur Ulule (Ici). Les règles sont plutôt vite apprises, il ne reste qu’à jouer !! Un gros m**** à eux dans leur projet, car si le livre et l’univers sortent cette année, le jeu de cartes devrait, lui, sortir fin d’année, voire année prochaine. Vous trouverez ici le lien pour visiter leur site internet avec explication des règles, vidéo à l’appui, enjoy 😉Festival des jeux Cannes 2019

Le samedi a été le jour où on a enfin pu tester Monumental (insérer ici une musique divine) !!! Dire que ce jeu est juste une bombe serait un euphémisme. Que ce soit niveau gameplay, prise en main ou graphiquement ce jeu est juste extra. Et si vous ne l’avez pas encore pledgé, allez-y les yeux fermer car le late pledge ferme le 28 février !!! Pour ce qui est du principe, c’est un 4 X (eXplore, eXpand, eXploit and eXterminate en anglais). Ainsi le but sera de créer des combos en déclenchant l’effet de vos cartes de bases (une ligne et une colonne) pour générer des ressources afin d’acheter de nouvelles cartes, faire prospérer la culture ou faire progresser votre armée. Je vous laisse le lien du jeu Ici qui vous expliquera les règles mieux que moi ;).Festival des jeux Cannes 2019

On a également tester quelques petits jeux de ci de là comme Dragons Arena, un jeu de dés simple mais efficace disponible sur Ulule (Ici).Festival des jeux Cannes 2019

On a pu se balader pour voir le magnifique « La planète des singes » version jeu de figurines ;

Festival des jeux Cannes 2019Ou encore flâner au milieu des stands de jeu de rôle avec notamment les vainqueurs des Graal d’or récompensant les meilleurs jeux (cérémonie ayant eu lieu pour la première fois ce vendredi) Les lauréats ont donc été :

Pavillon Noir pour le Graal d’Or Réédition
Tales From the Loop pour le Graal d’Or Traduction
Colonnial Gothic pour le Graal d’Or création francophone.

Et puis, un FIJ sans tournoi ne serait par un vrai FIJ alors on en a profité pour se faire la main sur Keyforge avec des petits goodies remportés, ce qui a conclu une journée plutôt calme niveau test mais plutôt agitéee vu la fréquentation ce jour-là.

Festival des jeux Cannes 2019Et pour finir, en ce beau dimanche, nous avons fait notre gala d’adieu au festival, en profitant d’une étonnante baisse de fréquentation pour un dimanche matin pour tester pas mal de petits jeux, notamment « La petite mort », jeu d’ambiance où l’on incarne une mort apprentie qui doit se faire la faux pour prétendre au titre de grande faucheuse, et où le but est de récolter des points d’âme par la mort soit violente des personnages adverses, soit la mort de vieillesse pour les siens. Jeu bien sympathique ! On aussi enfin pu tester Villainous dont je vous ai parlé plus haut mais aussi Strike, un jeu de dés où il faudra jouer entre tactique et chance pour être celui qui gardera des dés à la fin ; ou encore Médiéval pong, dérivé du célèbre Bière pong mais où l’alcool est remplacé par des tokens de personnages médiévaux (à notre plus grands regret) et dont le but est de trouver la couronne. Un jeu d’ambiance très sympathique. Dernière petite partie d’Abyss Pocket et dernier baroud d’honneur dans le festival avant de dire au revoir à une très belle édition du festival International des jeux de Cannes. Nul doute que le rdv est déjà pris pour l’année prochaine et en espérant vous avoir intrigués ou donnés envie de découvrir certains jeux, à très bientôt !

Dupont & Dupond (Jérémy et Yannick)

Contributeurs chez Gameovert.net
Contributeurs accrédités, spécialistes du Festival des Jeux à Cannes
Dupont & Dupond (Jérémy et Yannick)

Les derniers articles par Dupont & Dupond (Jérémy et Yannick) (tout voir)

Précédent Mages of Mystralia - Switch
Next Eternity: The Last Unicorn

Vous pourriez aimer aussi

Jeux de société

Shadows Amsterdam

Dans Shadows Amsterdam, un agent de liaison va tenter d’aiguiller son ou ses détectives sans mot dire, juste en proposant une ou deux cartes illustrées.

Jeux de société 5 Commentaires

It’s a smallworld after all…

Introduction Dans ma catégorie « coup de foudre », je place toujours en bonne position ma rencontre avec Smallworld : C’était un jour de septembre, quand l’été se meurt et

Jeux de société 0 Commentaire

Quirkle (Mix, Match, Score and Win!)

Ce jeu est un jeu de logique, qui consiste à réaliser des lignes de couleurs ou de même forme afin de marquer le plus de points possibles. Quirkle est simple, il