Donjon de Naheulbeuk – Le jeu de société

Donjon de Naheulbeuk – Le jeu de société

donjon de naheulbeukNombre de joueurs : 3 à 6
Age : à partir de 10 ans
Temps de jeu : 60 min

Langue des règles : français
Auteurs : Antoine Bauza et Ludovic Maublanc
Illustrateur : Marion Poinsot
Univers créé par : John Lang

Tagazok à tous !!! Aujourd’hui nous allons parler de guerriers, d’elfes, de nains, de barbares, de voleurs, de sorciers, de gobelins, de monstres, de bières, de chaussettes et de sandwichs au poulet. Bref vous l’aurez reconnu, aujourd’hui avec Dupont on va vous parler du Donjon de Naheulbeuk, le jeu de société ; par Crom.

C’est avec surprise qu’on a découvert qu’il existait le jeu de société le Donjon de Naheulbeuk. Autre surprise, le jeu a 9 ans !!!! Ce jeu édité par Repos Production nous a été très gentiment offert pour test par Repos Production, themselves !!

Nous sommes donc partis à l’aventure avec Dupont et d’autres compagnons de route afin de piller le Donjon de Naheulbeuk et de retrouver la douzième statuette de Gladeulfeurah, en poutrant au passage Zangdar, le maître du Donjon !!

Déjà parlons du matos : des fiches de personnages pour incarner vos aventuriers préférés (Elfe, Nain, Ranger, Magicienne, Ogre…) chacun avec leurs habilités et leurs pouvoirs respectifs; un minuteur Zangdar; des cartes de salles du donjon; des tuiles pour défis; des cartes BASTOOOONNNN; des cartes trésors; des XP; des pièces d’or et des marqueurs blessures. Du coup on a déjà un beau matériel, bien fourni.

Ensuite, parlons de la mécanique du jeu. Il s’agit en fait d’un donjon crawler (ou exploration de donjon pour les novices) mêlé à un jeu d’ambiance. Le jeu se déroule sous forme de scénario avec un certain nombre de cartes de salles du donjon, vertes/oranges/rouges. La couleur des cartes a son importance car cela va déterminer le temps que vous aurez pour réaliser les actions (plus de temps en vert, moins en rouge). A tour de rôle, chaque personnage va lire une carte du donjon et dire aux autres les actions à mener (baston, fouille, test…). Selon la réussite ou l’échec, un effet se produira (bon ou mauvais, hein! ça dépend si vous êtes des baltringues ou des fiers de haches). Le combat se passe de la manière suivante : les ennemis ont un certain nombre de points de vie en fonction du nombre de joueurs. Le temps dépend de la couleur de la carte du donjon. On pioche tous un nombre de carte Baston défini par son personnage et représentant des lettres. Au début du minuteur, chacun va devoir former des mots avec les cartes bastons pour pouvoir donner des coups. Plus le mot est complexe plus il y a de coups portés. Chaque personnage a ses propres mots à former (ex : A Mort pour le nain, Baston pour le barbare, Wasa pour la magicienne…).

Il se peut que dés le début vous n’ayez pas les bonnes lettres  pour former un mot. Il faudra alors échanger avec vos camarades pour obtenir les lettres manquantes et aider (ou non) vos amis. A la fin du minuteur, on regarde les mots formés et le nombre de coups portés en conséquence. Soit la baston est réussie, soit c’est un échec avec ses conséquences.

Chaque joueur lit à tour de rôle une carte. Le scénario se finit soit par la mort de tous les aventuriers, soit par le succès final contre Zangdar.

Voilà pour la partie théorique du donjon crawler. Pour le côté ambiance, le principe est bien évidemment de ne pas se prendre au sérieux et de multiples tests sont là pour vous le rappeler : le test d’intelligence vous fera résoudre un mémory; le test d’équilibre vous fera tenir une carte sur votre tête et faire le tour de la table sans faire tomber la dite carte; le test de dextérité vous fera construire un château de cartes avec ces mêmes cartes rigides… Tout tient dans l’interaction entre les joueurs, que ce soit pour les tests, les échanges de cartes lors des bastons ou des petits pièges posés ci et là dans le donjon. Il est conseillé de mettre un fond sonore du Naheulband ou de la série du Donjon de Naheulbeuk pour une immersion encore plus prenante, arrosée de quelque Bières pour le Nain, et des sandwichs pour le Barbare et l’Ogre !!!

Le jeu Donjon de Naheulbeuk propose un scénario d’initiation, très pratique pour aborder et maîtriser les mécaniques et règles du jeu, puis 8 scénarios différents.
Ah! Oui, à signaler aussi que le jeu est signé Antoine Bauza (7 wonders, Takenoko, Tokaido…) et Ludovic Maublanc (Mr Jack, Dice town, Scarabya…), ça pose le travail de qualité fait sur ce jeu 😊.

Un très bon ressenti durant les parties que l’on a faites. On a pris beaucoup de plaisir à jouer, que ce soit pour l’ambiance retrouvée de la saga mais aussi pour sa mécanique plutôt inédite et qui m’a très agréablement surpris. Le fait d’échanger des cartes, de se prendre des pièges/malédictions, des défis, tout en incarnant les personnages de la série nous a bien fait marrer. Chaque aventure est différente finalement et le plaisir reste le même. Petit bémol du coup sur la rejouabilité mais finalement le plus important est de passer du bon temps entre « amis ». Donc un gros oui pour le Donjon de Naheulbeuk et un gros merci à Repos Production pour cette très gentille mise à disposition. Chaussette à tous et Baston !!!!

Dupont & Dupond (Jérémy et Yannick)

Contributeurs chez Gameovert.net
Contributeurs accrédités, spécialistes du Festival des Jeux à Cannes
Dupont & Dupond (Jérémy et Yannick)

Les derniers articles par Dupont & Dupond (Jérémy et Yannick) (tout voir)

Précédent Decay of Logos

Vous pourriez aimer aussi

Jeux

For the king – Un jeu où on couine

For the king est, pour le dire simplement, un super bon jeu ! Il est beau, agréable à regarder et surtout très prenant. On se prend au jeu de faire progresser ses persos, et savoir qu’ils peuvent mourir définitivement rajoute indéniablement du piquant.

Jeux de société 3 Commentaires

Abracada Quoi? : tombez sous le charme !

Comme vous disait Grobidüch, Abracada Quoi? me faisait de l’œil. Grâce à Asmodee, nous avons pu le tester en famille. C’est donc avec un plaisir non feint que je vous le

Jeux de société 5 Commentaires

Dominion, un test super mignon

Dominion, un jeu qui m’a été chaudement recommandé par un ami que je ne nommerais pas, est un jeu de cartes sorti en 2008, et édité en france par filosofia.