Project Cars

Je simulais et toi ?

Project Cars, développé et édité par Slightly Mad Studios, est un jeu de voitures plutôt orienté « simulation réglable au poil de popotin pour les plus exigeants ». Catégorie un chouya longue, mais elle résume très bien ce qu’est Project Cars.

Alors je rassure les moins pointilleux d’entre vous, Project Cars est très accessible. On peut passer de la simulation pure à un début de mode arcade. Cependant, il ne faut pas s’attendre à du Grid 2 ou Ridge Racer. Project Cars, n’a pas été développé dans ce sens là. Mais bon, avec quelques réglages, Project Cars peut être très fun.

Le jeu de Slightly Mad Studios est plutôt chiche en véhicules, comptez environs plus d’une soixantaine d’autos. Et pour les environnements, une trentaine, déclinés en plusieurs circuits chacun. Je tiens à dire à Jolukjg, que Project Cars est dépourvu de Ford Fusion. Désolé, mais même les meilleurs oublient le principal. Ça va du tout petit kart 125cc à des barquettes genre 24h du Mans, en passant par des voitures de tourisme, anciennes et récentes, des Nascar ou des sortes de F1.

Au lancement, ce qui m’a marqué, c’est l’interface que j’ai trouvée un peu fouillis. Point non rédhibitoire car l’amusement se trouve sur la piste pas dans les menus. Et étrangement, dans Project Cars, tout est débloqué dès le début. Il n’est pas rare dans les autres jeux de courses, de commencer une carrière, et, petit à petit, au fil des victoires, on débloque des autos, des lieux etc. Ben non, ici, vous pouvez commencer à rouler sur une grosse voiture. Alors, est-ce dérangeant ?

Tout dépend de votre première approche. On peut faire abstraction de cette notion si on commence une carrière sans regarder les autres modes. Je m’explique, quand on débute une saison, on va avoir des propositions d’écuries de karts, et au fur et à mesure qu’on gagne des courses, d’autres écuries vous contacteront. Vous ne débloquez pas, mais vous progressez, vous voyez ce que je veux dire ? Vous pourriez sauter dans une Porsche illico, mais si vous suivez le fil de la carrière, vous n’êtes pas obligés de sauter les étapes.

C’est ce que j’ai fait. J’ai déroulé mes saisons en Kart, et j’ai accepté des contrats pour arriver dans des écuries avec des bagnoles, on va dire, décentes. Voilà pour ce point propice à débats. Je ne trouve pas cette « option » forcément gênante, Project Cars s’adresse ainsi aux fan-boys méticuleux ainsi qu’aux plus pressés. Vous savez, c’est comme ces jeux qui permettent de tricher en solo avec des codes, moi ça ne me dérange pas que certains le fassent, c’est leur manière d’appréhender un jeu, moi je le vois autrement et je ne me sers pas de code. Mais si certains veulent le faire, pourquoi pas, c’est leur vie. On pourrait dire la même chose sur les objectifs de quêtes dans les jeux de rôle. On affiche ou on affiche pas le marqueur indiquant le lieu à visiter. Chacun sa méthode.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un volant dans Project Cars, pourtant c’est mieux, beaucoup mieux, mais à la manette, on peut éprouver beaucoup de plaisir à manier son auto. Je vous conseille cependant de régler la sensibilité de la direction. J’ai essayé les deux, le plaisir est là de toute façon. (Avec Windows 10, les drivers Logitech G27 m’ont causé des soucis. Faites comme Akashar, restez sous Windows 3.11 pour Worksgroup en attendant une mise à jour de la part du fabricant).

La difficulté est réglable au poil de « bip ». Pas autant que dans Assetto Corsa, mais Project Cars se défend bien sur ce point. Si vous n’aimez pas la simulation de psychopathe, des réglages assez simples sont là pour vous aider à maitriser la bête. La conduite est très bien rendue, on sent bien le poids des voitures, la rugosité du bitume, et Project Cars offre une excellente sensation de vitesse. Comme dans tout jeu de simulation, la gestion des dégats est ajustable.

Pour parler des graphismes, le jeu est beau, mais ce sont surtout les voitures qui sont remarquablement modélisées, mais côté environnement, on reste dans du standard je vais dire. Du standard qui va commencer à dater sous peu malgré de superbes effets de lumière. Mais Project Cars est un jeu de voitures, ce n’est pas Paysage Simulator. Les vues sont nombreuses, mais arrêtons-nous sur la vue « casque »; elle a créé l’émotion, la joie: je l’ai trouvée dégueulasse, dépourvue d’intérêt et d’immersion. Je dois être le seul au monde. Quant aux conditions météo, le rendu est exceptionnel et il varie en pleine course. Vous partez, il fait beau, la brume tombe, et bing, la saucée. L’effet de gouttes est vraiment bien réalisé, les glissades qui s’en suivent aussi…

J’ai été déçu également par la gestion spatiale des sons. Très souvent je pensais être talonné de près, et finalement en regardant derrière, les voitures étaient très loin (je me la pète un peu). Bon. Ma foi, je ne saurais vous dire si c’est super gênant, mais moi ça m’a perturbé un peu dans le sens où j’étais stressé sans cesse alors qu’il n’y avait pas forcément raison de l’être (chouchouille). En revanche, la qualité de bruits moteurs et ambiance intra-véhicule est bluffante !

L’intelligence artificielle je l’ai trouvée très correcte. Les concurrents vous taquinent, mais personne ne m’a jeté dans le décor ou ne m’a coupé la route exagérément. En réglant bien la difficulté de l’i.a. vous aurez matière à bien vous amuser.

Project Cars, vous vous en doutez, est un très bon jeu de voitures orienté simulation. J’ai aimé y jouer, plus qu’Asseto Corsa, dans le sens où j’aime la simulation, mais pas à ce point, donc ne prenez pas mon avis en compte si vous êtes un « arcadeux » pur ou un « simulateux » exigeant. Je me situe au milieu. Between comme disent les espagnols.

Je dois tester le mode multi avec l’aide de Bibouzh, on aime échanger nos impressions sur le canal vocal, mais môssieur est coupé du monde actuellement, donc on remet ça à plus tard ! Ici même où dans un prochain article!

Ma petite vidéo pour vous montrer les différentes vues tout en roulant:

Suivez moi

Grobidüch

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch (tout voir)

Project Cars - PC

Avis de Grobiduch
7.8

Amusement

8.0/10

Graphismes

7.5/10

Gameplay

8.0/10

Les plus:

  • Conduite aux sensations agréables
  • l'ia pas si mal que ça
  • Modélisation des voitures
  • La météo

Les moins:

  • son dans l'espace
  • menus brouillons
Précédent Asmodee les nouveautés de septembre
Next GOG.COM Viva Indie Pinata ! (Publi-Communiqué)

Vous pourriez aimer aussi

PC

The Raven Remastered – PC

The Raven Remastered, comme son ancêtre, nous plonge dans une histoire qui sent bon « le crime de l’Orient-Express » d’Agatha Christie. Aux commandes de l’enquête le dodu gendarme suisse Zellner, rappelant sans détour le fameux Hercule Poirot.

Cross of the Dutchman

Cross ot The Dutchman, est un jeu action-aventure-historique des néerlandais de Triangle Studios. Il est basé sur une histoire vraie, une légende serait plus précis, de nos voisins bataves. On joue

PC

Northgard

N’y allons pas par 4 chemins, Northgard est une petite pépite pour tous les amoureux de RTS, de jeux de gestion et de barbares virils. Un petit jeu pas si petit que ça finalement, et follement prenant.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.