Crazy Machines 3 – Le jeu qui rend fou

Crazy Machines 3 – Le jeu qui rend fou

logo_cm3_rgbGenre : Simulation casse-tête
Développeur : Fakt Software
Éditeur : Daedalic Entertainment
Français: textes – pas de voix en jeu
Date de parution : 18 oct 2016


Alors je sais, je fais toujours des références à des vieux jeux. Mais c’est comme ça, je suis moi-même un « vieux » et j’ai connu TIM The Incredible Machine de Jeff Tunnel, sorti en 1992. Et le problème en général, comme j’idéalise mes vieux jeux, cela devient compliqué pour les nouveaux qui s’en inspirent, eh ouais. Et je dois bien l’avouer, au début, j’ai failli mettre moins que la moyenne à Crazy Machines 3.

Allez je vous explique le concept

Crazy Machines 3 est un jeu de simulation casse-tête dans lequel, en général, il faut qu’un (si ce n’est pas plusieurs) objet placé en A (ou B et C etc), arrive, par toute une combinaison de réactions en chaîne, sur une cible ou contenant situé en point B. Vous suivez ? Entre ces points, vous trouvez du vide, des murs, et tout un tas d’objets censés vous aider ou perturber la progression de l’objet à déplacer. Alors au début, quand on lance un tableau (un niveau si vous préférez), on le regarde, on l’observe avec un air dubitatif. « Mouais…je vais mettre ça lààààà….mmmh mmmh…, ça va faire çaaaaaaa » et vous cliquez sur le bouton play. Et là: c’est le drame.

Pourtant, dans chaque scène, on vous propose d’autres objets utilisables pour mener à bien votre mission. Ça va d’une simple planche, à tout un arsenal évolué. Donc on pose et on pause, on fait pivoter, on teste, et, si vous êtes comme moi, on craque.

Donc vous l’avez compris, le concept de Crazy Machines 3 est simple, il n’y a pas plus simple, c’est le raisonnement qui est primordial, la perspicacité. J’imagine qu’un ingénieur en construction doit faire chaque niveau en un clin d’oeil, il doit perspicaciter raisonnablement. Moi je fais parti des peu bons illogiques, dyslexiques de l’objet. Alors parfois, je me fais aider par ma compagne qui rajoute une couche à mon niveau de vexation de ne pas avoir trouvé sans elle. « Pourtant c’est évident!!! »…gnagnagna !

Du coup ce jeu m’énervait au plus au point. « JEU DE MEEEERDE »… et puis, en insistant, en prenant mon mal en patience, j’ai commencé à passer les scènes, les unes après les autres, et je suis accro de Crazy Machines 3. Chaque soir je me fais quelques tableaux. Je ne dis pas que je ne m’énerve pas, que je ne tente pas d’égorger quelques oisillons maladifs, mais c’est plutôt gratifiant d’arriver à compléter une scène, alors je reste pacifiste. « Cui cui cui piou piou » me disent mes amis chétifs, comme pour me remercier. Et je leur réponds par de petits « pi pi pi pi » complices.

cm3_screenshot_steam_09

L’atelier de création de machines

Crazy Machines 3 propose une campagne de plusieurs tableaux classés du plus compliqué au plus compliqué. Pas d’erreur, vous avez bien lu, même les niveaux « initiation » vous font perdre vos cheveux. Comprenez bien qu’ici ce n’est pas un défaut mais un défi ! Il y a un atelier où vous pouvez créer vos niveaux et les proposer à la communauté; d’ailleurs vous pouvez jouer vous aussi à ceux des autres tarés…euh joueurs, et vous pouvez aussi créer vos propres machines. Ces machines qui serviront à faire un cheminement dans une scène par exemple. Crazy Machines 3 est plutôt complet et il mérite mon avis très favorable. Cependant…

C’est tout du bien ?

… oui donc cependant, il n’est pas dénué de défaut. J’aurais aimé trouver un petit bouton pour m’aider. Genre « allez va, prends cette caisse, et pose la là ». Pas la solution complète, certes, mais le départ, un indice, j’en sais rien, mais ça me manque cruellement. Ensuite, je me suis fait plusieurs fois avoir avec la sauvegarde: je valide un tableau hyper compliqué, je quitte le jeu normalement, j’y retourne le lendemain et là je me retrouve avec le niveau de la veille à refaire. Et bien évidemment, j’ai oublié la solution ! Bon, vous connaissez l’histoire: oisillons, quick, flip flap flip, on n’en parle plus.

Les graphismes de Crazy Machines 3 sont sympas, mignons on va dire, et la musique, tenez vous bien, je l’ai trouvée géniale ! Oui. Un mix de trip pop planant avec un vieil arrière gout de musique d’ascenseur. Cela peut paraître ironique, mais j’ai vraiment adoré.

Bref, Crazy Machines 3 m’a bien chopé au vol, il s’en est fallu de peu que j’abandonne. Ça vous fera peut-être pareil au départ, mais tenez bon, on se sent plus intelligent après. On ne l’est pas forcément, mais on y croit dur comme fer.

Suivez moi

Grobidüch

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch (tout voir)

Crazy Machines 3

Avis de Grobiduch
6.6

Amusement

6.5/10

Musique

7.0/10

Graphismes

6.5/10

Gameplay

6.5/10

Les plus:

  • Défis
  • Durée de vie
  • L'atelier
  • Gratifiant
  • Musique

Les moins:

  • Manque un bouton indice pour les plus moins mieux pas intelligent
  • Système de sauvegarde étrange
Précédent Sid Meier’s Civilization VI
Next Oh...Sir!! The Insult Simulator: la castagne verbale

Vous pourriez aimer aussi

Evoland 2 – Aperçu

Il m’a été donné la possibilité de goûter à la suite d’Evoland, nommée très simplement: « Evoland 2, A Slight Case of Spacetime Continuum Disorder ». Alors pour l’instant il y a ce

Warhammer End Times: Vermintide

Warhammer End Times: Vermintide 2015 – PC Editeurs/Dev.: Fatshark / Games Workshop Vous avez la possibilité de l’acheter chez GamesPlanet Après la beta de Warhammer End Times: Vermintide, j’étais mitigé entre un

Phantom Doctrine

Phantom Doctrine est un jeu d’aventure stratégie-tactique du genre XCOM sauce guerre froide des années 80.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.