Railway Empire – tchoutchou le p’tit train

Railway Empire – tchoutchou le p’tit train

Railway EmpireTitre : Railway Empire
Genre : Gestion de société de transport ferroviaire
Français: intégral (voix et textes)
Développeur : Gaming Minds Studios
Éditeur : Kalypso Media Digital
Date de parution : 26 janv. 2018
Article établi avec version PC fournie par l’éditeur.


Railway Empire, développé par Gaming Minds Studios et distribué par Kalypso Media, est un jeu de gestion de société de transport ferroviaire, se déroulant au 19ème siècle aux USA. Je vais éviter la systématique comparaison avec ma référence : Transport Tycoon. Tout simplement parce que TT, pour les intimes, intégrait les véhicules routiers, maritimes, ferroviaires et l’aviation. Ici, dans Railway Empire, il s’agit exclusivement des trains. Et c’est justifié par le background sur fond de conquête de l’Amérique bien « ricaine ». (Et puis le titre: Railway. Chemin de fer, quoi).

Quand on lance Railway Empire, plusieurs options s’offrent à nous:

– Campagne: que je vous conseille vivement pour l’excellent tuto qu’il propose. Bien que Railway Empire ne soit pas un jeu compliqué, il est bon de connaitre les principaux rouages assez vite, sous peine de perdre ou d’en baver.

– Mode Libre: C’est presque de la campagne mais plutôt genre escarmouche contre l’IA.

– Mode bac à sable: là c’est comme son nom l’indique, l’endroit pour se laisser aller, seul au monde à faire tchoutchou.

– Editeur: Ici on pourra créer des scénarios pour autrui, mis à dispo sur le steam Workshop, par exemple.

Comme vous pouvez le voir, pas de mode multijoueur pour Railway Empire, et d’après les messages laissés par les dev. sur les forums, ce sera niet. Ils préfèrent se consacrer au mode solo. Ça se défend.

Personnellement, j’ai dévoré Railway Empire en mode campagne. Je me suis laissé prendre au jeu très rapidement: déjà par l’ambiance Far West, et par le petit personnage qui m’a pris par la main pour déployer ma première ligne. Comme dans Transport Ty….gnnnn…coon (bon bah, je suis obligé), dans Railway Empire vous aurez des intérêts financiers à créer certaines lignes ferroviaires, pour obtenir des subventions par exemple. Un autre intérêt du jeu, c’est la stratégie. Par exemple, apporter du blé à une ville qui n’en n’a pas besoin, peut s’avérer fort peu rentable. Vous avez à votre disposition un outil, bien pratique, pour voir ce que les villes ou les entreprises attendent ou proposent.railway empire

N’allez pas trop vite et/ou ne soyez pas radin. J’ai voulu optimiser des lignes de train, en faisant passer un convoi unique par une ferme, un éleveur de bétail, une scierie, une laiterie, pour arriver dans une ville. Résultat j’ai perdu beaucoup d’argent car la ville ne prenait pas toutes ces marchandises. Et dans Railway Empire, quand on est à la ramasse niveau financier, c’est très très très long pour remonter la pente. Cependant, il y a moyen d’emprunter aux banques. C’est facile, rapide, mais … ça coûte, bien évidemment.

Petit à petit, vous aurez des concurrents, plus ou moins sympas. Mais rappelez-vous, comme dans la vraie vie, Railway Empire est plein de capitalistes aux dents longues. Si vous vous en sortez bien, vous pourrez acheter, petit à petit, des parts des entreprises concurrentes, jusqu’à vous les approprier. Moi c’est mon kiff. Je ne joue à Railway Empire uniquement pour grignoter mon prochain et rire « machiavéliquement ».

Il y a plein de petits réglages, sans rentrer dans quelque chose d’exhaustif, ici et là. Une sorte d’arbre de talent, technologique et comptable, est là pour activer, améliorer ou rechercher matériels et finances. On peut le voir sous deux angles. Il rend le fonctionnement de Railway Empire très simple, et à la fois, on aurait aimer gérer plus finement tout ce qui touche au tarif du transport. Mais ça me va comme ça. Ça ne m’a pas empêché de m’amuser comme un môme. Vous pouvez aussi embaucher des ingénieurs à placer dans vos trains, des conducteurs, et même des espions pour piquer une technologie à un concurrent. Franchement, c’est rigolo, mais l’espion j’ai souvent oublié de l’utiliser. On a tellement de choses à faire, c’est un vrai boulot! Patron mince !

Graphiquement, je décomposerai en deux mes impressions. L’interface, parfois peu intuitive (Je n’ai pas encore trouvé comment supprimer une « ligne »), est très jolie. Ambiance Far West et cartoon. Bien. Concernant le monde et vos petits trains, je m’attendais à mieux. Même avec un bon zoom, ce n’est pas attachant. Je ne suis pas tombé amoureux de mes trains. Je me souviens que dans « celui-dont-je-ne-prononcerai-pas-le-nom », mais je peux l’écrire: Transport Tycoon, j’adorai regarder mes trains se croiser, passer sous un tunnel etc. Railway Empire n’est pas vilain du tout, loin de là, mais il me manque un truc me faisant aimer mes trains. Mes train-nounets. Toutefois, de tous les jeux de gestion ferroviaire auxquels j’ai pu jouer, Railway Empire est celui qui m’a paru le plus simple à utiliser, sans prise de tête, et me concernant, c’est un excellent point.

Pour revenir au temps de jeu que peut fournir Railway Empire, il est énorme. Grâce à la Campagne déjà, et surtout au mode libre et bac à sable. Railway Empire est un très bon jeu, dans lequel je m’amuse beaucoup et pour longtemps je pense. Notez que le jeu est sorti aussi sur XBOX One et PS4, j’aurais été bien curieux de voir comment on gère l’interface à la manette…railway empire

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Railway Empire

7.7

Amusement

8.0/10

Graphismes et musiques

7.0/10

Gameplay

8.0/10

Les plus:

  • Prise en main rapide et plutôt aisée...
  • Vite addictif.
  • En français dans les voix.

Les moins:

  • ...Malgré une interface pas toujours intuitive.
  • Graphismes acceptables.
Précédent Sortie de Railway Empire - PC et Consoles
Next Candleman: The Complete Journey - PC

Vous pourriez aimer aussi

XBOX One 0 Commentaire

Chaos on Deponia – Xbox One

Chaos on Deponia est le second volet de la saga point’n’click allemande Deponia. Cet épisode, sorti en 2012 sur PC avait pris du galon avec une histoire plus riche, des énigmes plus complexes et un humour débridé. En 2018 il en est de même avec cette sortie sur console PS4 et Xbox One.

Carmageddon Reincarnation

Historique de Carmageddon vers la Reincarnation. Si je devais faire un top ten des jeux qui ont marqué mon passé, il y aurait entre autres Duke Nukem 3D et le

Aragami – Shadow Edition

Aragami est un jeu d’infiltration à l’ambiance japonaise très réussie. La version « Shadow Edition » inclut le jeu de base, et son extension Nightfall.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.