Thronebreaker : The Witcher Tales

Thronebreaker : The Witcher Tales

Thronebreaker: The Witcher TalesTitre : Thronebreaker: The Witcher Tales
Genre : Jeu de rôle – Stratégie – Cartes
Français : intégral
Sortie chez GOG le : 23 octobre 2018
Éditeur : CD PROJEKT RED / CD PROJEKT RED

Thronebreaker: The Witcher TalesOn pouvait le deviner rien que dans le titre, avec Thronebreaker : The Witcher Tales, CD Project nous propose un spin-off de sa célèbre série RPG The Witcher. Oui, mais oubliez les vaillants combats techniques à suer sur sa manette ou son combo clavier/souris. Ici, le clic gauche suffira car ce n’est pas par sa technique à l’épée en argent que l’on s’en sortira, mais bien avec sa tactique. Car dans Thronebreaker : The Witcher Tales, on jouera avec des cartes et non pas des épées, vu qu’il découle du Gwent, mini-jeu de cartes addictif mais annexe dans la trilogie de The Witcher.

Les fans de l’univers ne seront donc pas dépaysés par l’ambiance, les personnages et les factions de Thronebreaker : The Witcher Tales. On y retrouvera les fameuses intrigues politiques entre les Royaumes de Rive et du Nilfgardd, les rejetés de la Scoia’tel… Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit là d’un bon moyen de découvrir cet univers unique avec un jeu au gameplay totalement différent.

On y joue Meve, reine de Lyrie et de Rive, qui rentre tranquille dans son royaume après une réunion de travail entre rois, mais sur son chemin de retour des petits soucis vont survenir…

Un jeu complémentaire de son grand frère, Gwent : The Witcher Card Games

Sachez que Thronebreaker : The Witcher Tales existe en parallèle d’un autre jeu CD Project, Gwent : The Witcher Card Games. Il est lui 100% orienté multijoueur, on enquille les combats de cartes contre des adversaires réels pour débloquer d’autres cartes plus puissantes. Il s’agit bien de deux jeux différents mais complémentaires. Jouer à Thronebreaker : The Witcher Tales permettra de débloquer des cartes et des points pour Gwent : The Witcher Card Games.

Un mélange des genres

Thronebreaker : The Witcher Tales se joue donc en solo. Le principe est simple : on déplace notre héroïne sur la carte, on peut y récupérer les objets qui traînent, interagir avec certains PNJ, et rentrer en conflit avec diverses armées, pour diverses raisons. Et donc si vous avez suivi, les conflits dans Thronebreaker : The Witcher, sa se règle aux cartes ! Une grande part est donnée à la narration, avec des choix de dialogues et d’actions qui influeront directement sur les événements. Tout cela ponctué par des passages dans notre campement pour améliorer notre deck et nos compétences.

Gwent, re-gwent et dix de der

Le principe d’une partie de Gwent est finalement assez simple : 2 adversaires avec chacun 2 lignes pour positionner ses cartes. Les cartes ont des effets directs, indirects, conditionnés par une autre action ou une autre carte… C’est finalement la grande diversité des cartes qui fait que les parties peuvent devenir extrêmement complexes, et donc intéressantes ! Il va falloir connaitre ses cartes et leurs effets sur le bout des doigts pour pouvoir s’adapter aux différentes armées adverses et leurs pouvoirs.

L’aspect solo de Thronebreaker : The Witcher Tales a le mérite de nous initier progressivement aux subtilités du Gwent, contrairement à Gwent : The Witcher Card Games qui nous lance quasi-directement dans des parties multi avec un deck complet.

Casse-moi la tête bébé

Thronebreaker : The Witcher Tales propose deux configurations de batailles : normales ou casse-tête. Les batailles normales se déroulent en trois manches. Il « suffit » d’avoir plus de points que son adversaire à la fin d’une manche pour la remporter. La victoire finale se jouant au meilleur des trois manches. On démarre la partie avec le deck construit par nos propres soins et qui correspond le mieux à notre style de jeu.

Les parties casse-tête nous font quant à elles démarrer la partie avec un deck prédéfini et un objectif précis à accomplir. Elles se déroulent en une seule manche. On fonctionne lors de ses batailles selon l’apprentissage par l’échec : il va falloir persévérer et recommencer moult fois pour comprendre notre jeu et celui de l’adversaire ! Rassurer-vous, la plupart ne sont pas obligatoires pour progresser dans l’Histoire.

C’est beau et ça sent bon

On pourrait se dire qu’un jeu de carte doit avoir une direction artistique digne de la belote : tapis vert et jetons rouges. Mais que nenni messieurs dames : Thronebreaker : The Witcher Tales nous régale l’œil et l’oreille, ou les yeux et les oreilles si on a cette chance. (NDRC : que ces organes là ?)

Que ce soit le monde où l’on déplace Meve au style bande dessinée très stylisée, ou les plateaux de jeu également finement élaborés, on est totalement immergés. Et que dire des cartes elles-mêmes, animées en 3D lors des batailles ou 2D, et signées par des artistes, lors des chargements… un régal !

L’ambiance sonore est également très immersive, que ce soit lors des phases de déplacements/narration ou des parties de Gwent.

Foncez !!!

Vous l’aurez senti, mon ressenti(ti) de Thronebreaker : The Witcher Tales est extrêmement positif. Certes ce n’est pas le jeu auquel on joue 3h de suite, l’aspect jeu de cartes peu avoir un côté répétitif par moment. Mais le fait d’entrecouper les parties par des phases de dialogues et des déplacements avec Meve en 3D isométrique, en donne quelque chose à l’ensemble de très intéressant. A mon sens un excellent jeu pour les personnes voulant découvrir l’univers The Witcher et n’étant pas très jeux d’actions, et bien évidemment pour les fans !

Bibouzh

Je n'ai pas le temps, je suis débordé et je saute par la fenêtre dans les jeux vidéo.

Thronebreaker : The Witcher Tales

8.3

Amusement

8.0/10

Graphismes et sons

9.0/10

Gameplay

8.0/10

Les plus:

  • Narration
  • Le Gwent !
  • L'univers

Les moins:

  • Peut paraître répétitif sur des longues phases de jeu
  • Certains casse-tête vraiment corsés
Précédent Rage in Peace
Next GJS lance GEIO, la rencontre entre la robotique et le jeu vidéo

Vous pourriez aimer aussi

Overwatch: le FPS vu par Blizzard

Dans la série des tests en avant-première (nrdc: haha), Gameovert.net vous propose celui d’Overwatch, dernier FPS de chez Blizzard. Alors Overwatch c’est quoi ? C’est un FPS dans un monde à la Blizzard : façon cartoon et très coloré.

MISSING: An Interactive Thriller – 1er épisode

MISSING: An Interactive Thriller, développé par Zandel Media, est un jeu façon point & click à la sauce années 90. Vous souvenez-vous de 7th Guest ou 11e Hours ? Des jeux

Jeux Vidéo 0 Commentaire

SpellForce 3 – Grandiose

Spellforce 3 à la fois JDR et STR, arrive à marier merveilleusement bien les deux systèmes de jeu et ce de manière plutôt fluide dans l’histoire. On parle ici bien sur du mode campagne solo.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.