Druidstone : The Secret of the Menhir Forest

Druidstone : The Secret of the Menhir Forest

DruidstoneTitre : Druidstone: The Secret of the Menhir Forest
Genre : Aventure, Indépendant, RPG, Stratégie, Tactique tour par tour
Français : non (mais devrait arriver)
Développeur : Ctrl Alt Ninja Ltd.
Éditeur : Ctrl Alt Ninja Ltd.
Date de parution : 15 mai 2019
Dispo chez GOG.COM

Druidstone : The Secret of the Menhir Forest est un jeu de rôle s’articulant essentiellement autour de combats tactiques au tour par tour. Dit comme cela, on pourrait se dire « un XCOM-like de plus », à la sauce Fantasy. Oui, mais non. Des XCOM-like, on en trouve à la pelle, des très bons, comme des moins bons. Ici on se situe plus vers le bon.

Je vais rappeler que Druidstone : The Secret of the Menhir Forest est développé par des anciens d’Almost Human, ceux-ci même qui nous avaient proposé les excellents Legend of Grimrock. Comme les groupes de rock, ils ont décidé de faire une pause en créant un autre groupe afin de pondre ce Druidstone. Un peu comme Blur avec Gorillaz. Ils sont compliqués ces finlandais… bon.

Et si j’expliquais le jeu: Druidstone : The Secret of the Menhir Forest se passe donc dans un monde Fantasy, où un mal, le Cancer, envahit la forêt. Vous l’avez de suite compris, il va falloir éradiquer ce truc. Pour cela, vous débutez le jeu avec une escouade de trois personnages : Le Rodeur-guerrier (que j’ai nommé Bernard), l’archère (que j’ai nommée Micheline) et un mage tout petit, affilié à la branche du feu que j’ai nommé Serge. Oui on peut renommer nos héros, et j’étais en mal d’inspiration. Et puis pourquoi dans un monde Fantasy, on ne pourrait pas s’appeler Bernard, Serge et Micheline ?

Druidstone : The Secret of the Menhir Forest est une succession de missions, qu’on prend à partir d’un écran en vue au dessus de la forêt: notre hub, on va dire. Petite intro avec des dialogues, et le combat pourra commencer. Une fois ces missions validées avec succès elles apparaîtront sur votre carte avec plus ou moins d’étoiles (jusqu’à trois) selon si vous avez fait les objectifs bonus ou non.

Il y a tout d’abord des missions de combats tactiques normaux je dirais. On bouge chaque héros sur des cases, et on a un point d’action à utiliser. Je préciserai qu’on peut le faire dans n’importe quel ordre. On peut avancer d’une case, poutrer un mob et avancer du restant de cases dipo pour le héros sélectionné. Bon. Hormis quelques objectifs secondaires, rien de bien extraordinaire. Vous aurez aussi, des missions chronométrées. Si le timer arrive à zéro, vous aurez une ribambelle d’ennemis en plus à gérer. Déjà que Druidstone : The Secret of the Menhir Forest n’est pas facile, je ne vous dis pas la galère! Enfin, vous aurez des missions d’escorte, des puzzles à résoudre, etc, etc; tout ceci mâtiné de combats tactiques.

On peut trouver Druidstone très difficile. Dites-vous juste que le mot clé pour passer ces épreuves est « ne pas se laisser déborder ». Mon approche a été d’abord de faire les missions en ne validant que l’objectif principal pour les plus difficiles. Ces missions sont rejouables à l’envie, et il n’est pas exclu dans ces cas, de tenter de valider ces bonus au calme ou plus puissant. Il y a en effet un shop pour acheter du stuff pour vos héros. Ces héros vont gagner de l’XP et donc des niveaux et activer des skills actifs ou passifs.

Druidstone : The Secret of the Menhir Forest est intégralement en anglais, mais les développeurs n’excluent pas de traduire le jeu dans d’autres langues. Soyez patients; mais si vous êtes anglophobes, outre le fait de passer à côté de l’histoire, sachez que ça ne vous pénalisera pas trop pour progresser. Au pire attendez une future mise à jour du jeu.

Côté petits défauts, gros défaut même, celui qui m’a le plus gêné, c’est dans les combats. Autant on voit la distance de portée de nos attaques, autant on ne sait pas si tel ou tel ennemi, pourra nous atteindre d’où il est. Soit je n’ai pas trouvé l’option permettant de voir ce genre d’effet, soit c’est un point que les développeurs devraient revoir.

Graphiquement Druidstone est très mignon. Rien à dire. Pas de quoi sauter au plafond, mais suffisamment beau pour vous transporter dans son monde. Concernant la musique, comme je le dis à chaque fois, si je ne m’en souviens pas, c’est qu’elle n’est pas transcendante.  Sans être nulle, elle ne m’a pas marquée.

Voilà, Druidstone : The Secret of the Menhir Forest est un bon jeu de combats tactiques. Sa difficulté pourra plaire aux plus hardus d’entre vous, et déplaire à d’autres, d’autant plus que même le mode Easy n’est pas si Easy que ça. Toutefois, dites-vous bien que le maître-mot est de ne pas vous faire déborder. Analysez. Vous perdrez des missions, mais comme vous pouvez les refaire à l’infinie, vous apprendrez de vos erreurs.

Suivez moi

Grobidüch

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch (tout voir)

Précédent Snooker 19

Avis du rédacteur

Amusement
4.5/5
Graphismes
4/5
Gameplay
4/5

4.17

Bien
4.17

Vous pourriez aimer aussi

Fade of Silence

Fade of Silence est un jeu de rôle, mêlant gestion de base, craft et survie. Sur le papier, ce jeu a tous les atouts pour devenir un hit.

The Book of Unwritten Tales 2 – PS4 et PC

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai joué à The Book of Unwritten Tales premier du nom, sorti en 2012.  Et je vais vous dire, c’est avec le même plaisir que

Farming Simulator 17 – « Quinze + Deux »

Je ne voulais pas faire forcément un article sur ce Farming Simulator 17ème du nom car dès le départ, quand j’ai lancé le jeu, je me suis dit « Bordel, l’arnaque ». Et j’ai plutôt déchanté par la suite…

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.