27 juin 2022

GameOvert.net

Le blog sur les jeux et les joueurs depuis 16 générations

AracKhan Wars

Interview exclusive de la team AracKhan Wars

 

Salut à tous, aujourd’hui on arrive avec un nouveau format sur gameovert.net. En effet, le temps qui nous est alloué au FIJ de Cannes nous a permis cette année de pouvoir interviewer plusieurs acteurs du jeu en France, que ce soit des auteurs, illustrateurs ou concepteurs. Je suis particulièrement fier d’inaugurer cette série d’interview avec des gars que l’on a suivi depuis leur présentation de prototype au FIJ 2019 et donc aujourd’hui on va passer un moment avec nos amis Lyesse, Mickaël et Axel du jeu AracKhan Wars  ! C’est autour d’une bonne bière au Hive que nous avons donnés rendez-vous à nos 3 compères.

 

 

AracKhan Wars

 

Team Gameovert : Salut les gars, déjà merci de nous accorder cet entretien où on va parler de votre jeu AracKhan Wars qui a été financé sur Kickstarter le 30 juin 2021. Nous sommes en février 2022 à l’heure où nous nous parlons, où en est-on du projet ?

 

Lyesse, Axel et Mickaël :  L’équilibrage est presque terminé, on a du faire des centaines de parties en croisant un maximum de cartes pour être sûr que tout soit bien harmoniser, qu’il n’y ai pas de combo de cartes trop puissants par rapport à d’autres factions qui viendrait casser cet équilibre entre les différents decks. Nous travaillons avec 2 partenaires majeurs pour ce jeu, Long Pack Game, pour produire le jeu et l’agence Point 11 spécialiste du design packaging, pour régler tous les aspects de colorimétrie et la bonne préparation des fichiers .  Le jeu comprend environ 200 illustrations et la colorimétrie est travaillée fichier par fichier. C’est une vraie intention artistique sur les illustrations de notre part car on veut que le jeu soit le plus magnifique possible. La direction artistique est menée par Robert « Bob » Palmer qui a un vrai sens du design, il arrive parfaitement à matérialiser l’imaginaire et il est très pointilleux. Nous finalisons également les modes de jeux alternatifs.

Nous avons, pour terminer, effectué un travail approfondi sur le livret de règles. Nous l’avons remanié pour être le plus pédagogique possible. Un jeu de cartes amène parfois certaines interprétations. Nous avons donc fait en sorte d’avoir une lecture claire et détaillée. La mise en page également ainsi que le style typographique est un enjeu qu’il ne faut pas négliger.

 

 

 

TG : Nous nous sommes rencontrés une première fois il y a 3 ans lors de nuits du off avec DuponT, où on avait pu discuter de votre jeu. Est-ce que vous pouvez nous expliquer le chemin parcouru et les différentes étapes, de l’idée du jeu à la sortie en boutique ? Quels retours avez-vous eu ?

 

L, A et M : Concernant les boutiques, les commerçants se fournissent beaucoup en fonction du type de joueur que sont leurs clients. Le jeu a l’avantage d’attirer les joueurs de cartes, ceux qui aiment les jeux de plateau et les wargamers. Chacun y trouvera son compte et la manière de s’investir dans le jeu. La volonté était de donner une vraie immersion, de la tension et des émotions fortes, dans un univers riche et vivant. Le retour des joueurs a été vraiment sympa, beaucoup ont compris ce que nous cherchions à amener avec notre jeu. Il revêt également un fort potentiel sur l’aspect compétitif. Notre présence dans les salons et les boutiques avec les différents échanges que nous avons pu avoir avec les professionnels du secteur nous a permis de jauger cet aspect fondamental pour le futur du jeu.

L’idée de faire un jeu de cartes avec du narratif a germé dès 2011. Bob a apporté une mécanique de jeu et a supervisé la prestation graphique. Ensuite il a fallu faire tester ce jeu. Notre premier salon, au FIJ de Cannes, avec un prototype a eu lieu mi-2018. On était à fond, on était venus déguisés. L’accroche avec le public s’est faite tout de suite. On a enchaîné une quinzaine de festival au gré des protozones ce qui nous a permis de faire énormément de rencontres. On a fait passer des questionnaires pour avoir des retours. Avec le bel accueil réservé à AracKhan Wars, on a décidé de lancer une campagne kickstarter en juin 2021 (voir plus bas).

Le jeu devrait être d’ailleurs être envoyé à la rentrée aux backers de la campagne Kickstarter et la sortie boutique se fera dans un second temps. C’est une volonté de notre part de livrer les backers qui nous ont soutenus avant que le jeu ne soit disponible en boutique.

 

https://youtu.be/jlXLfP3DYpE
Expli-partie du jeu et des mécanismes de bases

 

TG : Justement cette campagne kickstarter, comment ça s’est passé ?

 

L, A et M :  Ça a été 6 mois de stress avant la campagne, notamment au niveau des doutes sur le financement. Il y a eu une grosse préparation de la campagne : ça a été un moment fondateur pour l’équipe. La campagne de financement a duré 22 jours. Durant une campagne, pour qu’elle fonctionne il faut communiquer en permanence mais pas trop non plus. Cela afin d’éviter que les gens ne donnent qu’en début et fin de campagne. L’équipe se relayait presque 24h/24 pour répondre aux commentaires sur KS ou autre. C’était un vrai apprentissage des réseaux sociaux où il ne faut pas s’embourber à répondre à toutes les critiques. D’autant que les plus virulents peuvent être paradoxalement ceux qui sont très fans en réalité. Le jeu a fait l’un des meilleurs démarrages sur KS avec une petite accalmie ensuite pour finir sur une très bonne note. La campagne a débloqué 102.647 euros pour 1356 backers. 22 paliers ont été débloqués ! C’est énorme. On était vidés à la fin de la campagne mais déterminés à rendre le jeu encore meilleur pour récompenser la confiance que les joueurs nous ont donnés !

 

 

AracKhan Wars

 

TG : Comme on l’a vu, votre jeu est issu de l’univers Arackhan, est-ce que vous pourriez nous décrire cet univers ?

 

L, A et M : Conçu par Lyesse, Arackhan est un monde à l’histoire tumultueuse. Alors que les tensions montent entres les peuples, l’Ordre Gris, bras armé du royaume des hommes sème le trouble. C’est une fresque fantasy, accessible à tous, qui dépeint les aventures d’une multitude de héros ayant chacun un rôle clé dans l’intrigue. « Alors que l’Arbre de Vie – le grand créateur d’AracKhan, tombe mystérieusement malade, ce monde sombre peu à peu dans le chaos. Les peuples autrefois unis se livrent désormais des guerres fratricides. Pourtant, le Livre Interdit prédisait cette catastrophe imminente. Cet énigmatique ouvrage ancestral va changer le destin de ses possesseurs. Tandis qu’une terrible menace plane sur AracKhan, un mystérieux enfant semble faire l’objet de toutes les convoitises. Qui est-il ? Quel est son rôle dans la destinée d’AracKhan ? » Le monde d’Arackhan est à découvrir dans une série d’OdioFilms*, notre vision du livre audio, qui fait la part belle à l’immersion avec un vision très cinématographique de l’expérience, une musique orchestrale.

On est tous très passionnés de musique. La musique prend une place de plus en plus importante dans le monde du jeu et par ce biais on va essayer de proposer la meilleure expérience possible !

Proposé initialement en saga audio, AracKhan Wars est le pendant ludique  d’AracKhan où chaque joueur pourra incarner une faction et défendre ses idéaux .

*L’Odiofilm est le nom donné à leur fiction audio pour faire ressortir le côté immersif de l’expérience (avec la musique orchestrale, sound design en binaural)

 

 

 

 

TG : Qu’est-ce que le futur vous réserve, qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

 

L, A et M :  On a beaucoup d’idée pour la suite :

Concernant l’histoire audio, on travaille sur la deuxième série (série verte). Les enregistrements ont déjà commencé.

Concernant la partie jeu de société, il y aura bien entendu le développement d’AracKhan Wars avec une nouvelle version de la saison 1 spécifique pour le retail. Ainsi que la production de la saison 2 avec de nouvelles mécaniques de jeu et de nouvelles cartes, voire de nouvelles factions. Les petites histoires audios qui ont été débloquées lors du Kickstarter viendront en complément et amplifieront la narration.

Il y a également un nouveau jeu dans les tuyaux, intitulé Scavengers. C’est un 4X. Lyesse a développé le scénario et travaille dessus avec Arden. Les premières parties test vont bientôt arriver. Ce jeu fait la part belle au narratif car c’est notre point fort ; l’histoire d’AracKhan. Nous ne pouvons pas en dire plus actuellement.

 

 

 

 

 

TG : On va finir cette interview avec un petit « Fast and Curious », le but étant de faire un choix le plus rapidement possible !

L, A et M : Ok c’est parti !

 

Matin ou soir ? Matin/Soir/Soir

Film ou série ? Série/Série/Série

LE wifi ou LA wifi ? LE/LE/LE

Cocktail ou pression ? Pression/Pression/Pression

Nuits du Off ou Protolab ? Nuits du Off/Nuits du Off/Nuits du Off

As d’Or ou Spiel ? Spiel/Spiel/Spiel

Kickstarter ou Gamefound ? Kickstarter/Kickstarter/Gamefound

Magic ou Star Realms ? Star Realms/Star Realms/Star Realms

Marvel ou DC ? Marvel/Marvel/DC

Harry Potter ou Seigneurs des Anneaux ? SDA/SDA/SDA

Terres blanches, Fléau, Nakkas ou Ordre Gris ? Nakkas /Terres blanches-Fléau/Ordre Gris

 

Et bien, merci les gars de nous avoir accordé cette interview, ce fût un super moment, on vous souhaite plein de réussite et de courage pour les mois à venir.

 

C’est ainsi que ce termine notre interview d’une partie de l’équipe d’Arackhan Wars. J’espère que ce nouveau format vous aura plus, n’hésitez pas à commenter pour donner votre avis et on se retrouve bientôt pour un nouvel article !

 

DuponD