24 septembre 2021

GameOvert.net

Le blog sur les jeux et les joueurs depuis 16 générations

Akwartz, l’horloge suisse du vidéo testeur

Je vous l’accorde, mon titre est pourri, mais comment mieux décrire la personne dont je vais parler ici. Ben pas comme ça. Ok. Pourtant, c’est ce que je ressens quand je vais regarder presque chaque jour la dernière vidéo en date d’Akwartz. C’est pile poil ce que je recherche sur le net. J’ai mis des années à trouver un youtubeur potable, le voilà. Je vous le présente:

Akwartz ou Choca
Akwartz ou Choca

Akwartz, alias Dr Chocapic,  Choca, Thomas, ou Choca Akwartz et j’en passe, je l’ai découvert la première fois sur le site dans lequel il exerçait le métier de testeur PC: Gamekult. D’abord par ses (longs) articles, puis ses vidéos-stream du midi. Concernant les articles, il était impossible de se dire: « allez, j’ai cinq minutes, je vais me lire un article de Choca ». Non, cinq minutes, c’était pour l’intro. Ah ça, on savait tout sur le jeu testé.

On en savait tellement, qu’à la fin de l’article on remontait pour relire le nom du jeu. Moi qui n’aime pas les tests chirurgicaux des jeux, j’étais servi. Mais bon, quand on aime bien la plume d’un journaliste, on s’en cogne. Ça me faisait pareil avec Monsieur Pomme de Terre de Joystick à la grande époque. Il aurait pu tester « Alexandra Ledermann – La colline aux chevaux sauvages » sur vingt pages, que je les aurais dévorées.

Mais là où j’apprécie le plus Choca, allez appelons le Akwartz, c’est le pseudo qui apparaît sur sa chaine Youtube, ce sont ses vidéos. Déjà, vous allez être étonnés de voir qu’il ne met pas sa trogne en plein écran comme la plupart des youtubeurs, genre « je suis mieux que le jeu en tout petit sur la droite ». Avec certains, il faut plisser les yeux pour mater le jeu. Akwartz c’est du minimaliste, pas de trompettes et de tralala, juste un « bonjour les gens, aujourd’hui on va jouer à … » et hop il nous décrit le jeu sans temps mort, avec les bons mots (dans tous les sens du terme).  Humour pince sans rire, détails techniques, ce qu’il aime, qu’il n’aime pas, en bref, la tournure du mec qui maîtrise, mais qui ne se la pète pas.

C’est un vrai régal à regarder. Et je vous dis ça alors que 60% des jeux auxquels il joue, je ne peux pas les saquer. Mais il en parle tellement bien.  Sans blaguer, ça fait fan de Dave là, mais je vous promets, c’est très intéressant à regarder, on apprend plein de choses et on est bien Tintin.

Combien de jeux ai-je découverts grâce à Akwartz  ?! Age of Wonder III, Albion Online, Hearthstone, Pillars of Ethernity, le fameux Victor Vran, Armello et j’en oublie… Comme vous pouvez le remarquer, ce ne sont jamais, ou quasiment jamais, des super-productions qu’on trouvera sur sa chaine, et justement, c’est là tout l’intérêt. Je pense même que, si on cherche au plus profond de moi-même (pas trop quand même) c’est grâce à l’approche d’Akwartz sur les jeux que j’ai eu l’idée de lancer ce blog/site Gameovert.net. Promouvoir les branches méconnues des jeux (avec les jeux de rôle papier pour ne citer qu’eux).

Je vous invite chaudement à mettre sa chaîne en favoris, a vous installer avec un bol de radis sur les genoux, et regarder ses « vidéos-tests-preview-let’s play », avec ses « honnêtement », « bob », « pas nécessairement ». Non seulement vous vous marrerez… (je dois absolument préciser qu’il ne faut pas s’attendre à « Jo le joyeux » qui pète et qui langue-de belle-mère à tout va hein, le gars, comme ça, il fait pas « je t’en tape une sur l’épaule », non comme je l’ai dit plus haut, tout est dans le bon mot) et vous connaîtrez plein de choses sur pleins de jeux vidéo que vous ne connaissez pas encore ou mal.

akwartzyou
Cliquez et dirigez vous vers la chaîne d’Akwartz