24 septembre 2021

GameOvert.net

Le blog sur les jeux et les joueurs depuis 16 générations

Les papis flingueurs!

Les jeux vidéo sont-ils réservés aux adolescents (comme Jean-Maurice) et aux adultes issus de la génération Sega et Gameboy?  Ou, est-ce qu’un jour, les tournois de V-Rally remplaceront les tournois de belote en maison de retraite? Là est toute la question de cet article.

Les enfants sont, de toute évidence, vite attirés par les écrans ludiques, colorés, et encore plus s’il s’agit des ordinateurs ou tablettes de Papa ou Maman qu’ils n’ont pas le droit de toucher habituellement. Après, viennent les questions pour savoir à quel âge commencer et quels jeux vidéo proposer, mais ceci est un autre sujet.

Je ne vais pas m’étendre pour savoir si les ados jouent aux JV. Bien sûr, et probablement pas tous ; mais vu le nombre d’applications téléchargeables sur téléphone portable et la masse de jeunes qui ont désormais un smartphone, et en considérant qu’un jeu sur un écran est un jeu vidéo, il me semble que l’on peut dire que nos jeunes sont des gamers.

Les adultes fortement branchés jeux vidéo – et essentiellement les hommes, il me semble- sont également nombreux. Beaucoup ont gardé cette passion de leur enfance, où ils ont grandi avec l’évolution des consoles, des PC, des graphismes, du gameplay ( glossaire, glossaire!),  tout comme mon compagnon, que je n’appellerai pas mon mari René parce que je n’aime pas Céline Dion (mais j’ai quand même réussi à placer Céline Dion sur le site)!

Qu’en est-il de nos chères têtes blanches? Quand d’un coup la retraite sonne le glas de la vie active, est-ce qu’on reçoit par la poste la panoplie du petit vieux ou de la petite vieille ( avec la casquette et les charentaises, ou les aiguilles à tricoter et le tablier à fleurs), avec une inscription d’office de la mairie au club de bridge du jeudi ( et oui, le bridge, c’est pour les édentés)?

Stoppons là les clichés. Le jeu vidéo n’a pas d’âge. Voici le témoignage de Jean-Louis, 72 ans, et Christine, 63 ans, duo de choc sur PC, PS3 et PS4.

« Ce n’est pas parce que tu as 60 ans que tu es foutu! »

Jean-Louis s’était déjà essayé aux jeux vidéo en réseau – grâce à notre mi-chef Grobidüch- , et ces Lan sur Duke Nukem 3D notamment, lui avait plu. Ainsi, était née sa curiosité pour les jeux vidéo.

Toutefois,  les aventures virtuelles de ce couple ont réellement commencé à la retraite de Jean-Louis, quand ses collègues de travail lui ont offert…, devinez quoi…non, non, pas une croisière sur le Rhin, mais une PSOne! Il faut donc resituer les choses à la fin des années 1990, quand les Spice Girls chantaient Wannabe, histoire d’avoir une musique d’ambiance! Là, il y eut un coup de foudre entre Jean-Louis-Christine et Lara Croft, grâce au premier opus Tomb Raider.

Puis d’autres jeux se sont enchaînés sur PSOne, PC, PS3 et PS4 ( en bon joueur qui se respecte): les Far Cry, les Assassin’s Creed, Uncharted, Just Cause 2,  Crysis, Skyrim, Red Dead Redemption, en passant par Max Payne, The Witcher, j’en passe, et bien sûr tous les différents Lara Croft. Il est à noter qu’ils ne font pas forcément tous les jeux à deux. Les jeux « trop violents » n’intéressent pas Christine; alors Jean-Louis s’en donne à cœur joie pour foncer dans le tas!

Ce qu’ils aiment dans les jeux qu’ils partagent, ce n’est pas la même chose, mise à part l’intrigue: Jean-Louis est un fonceur. Il est attaché à la détente que lui procure le jeu dans le sens où ça le déconnecte de la réalité. Du coup, il est entièrement concentré sur la quête principale, et s’il faut tout dégommer au passage, aucun souci. Christine est plus portée sur le scénario, l’histoire, et toutes les rencontres annexes du personnage principal, comme celles de Géralt dans the Witcher III, sont incontournables pour parfaire le récit du jeu. Elle freine Jean-Louis le fonceur et l’aide à peaufiner le jeu dans les détails, comme monter aux maximums les différents critères du personnages en ramassant des fleurs pour faire de nouvelles potions.

Ainsi, ils ont trouvé leur équilibre: Jean-Louis tient la manette et Christine, en bon copilote, les guide grâce à la mini-map. Ceci ne va pas sans certaines engueulades sur le canapé! Normal, comme ils ne voient pas les mêmes choses, et Christine aimerait bien parfois savoir se débrouiller avec la manette! Mais leurs différences sont complémentaires, puisqu’ils vont même jusqu’à finir certains jeux à 100%! ( Farcry 4 entre autres, et Red Dead Redemption – mais seulement à 92,6%, bouh!!!). Dans tous les cas, la quête principale d’un jeu est toujours terminée avant de commencer une nouvelle aventure sur un autre jeu.

Les heures écoulées à quêter sur PS4 dépendent de madame météo et du programme TV. Ainsi, s’il pleut, s’il fait trop chaud, ils peuvent passer tout un après-midi à jouer, ou s’il n’y a pas de programme intéressant le soir à la TV, ils peuvent jouer en fin de journée, mais pas après 22 heures! C’est peut-être là une différence à noter avec les jeunes joueurs: le temps passé devant un écran est plus raisonné.

De plus, Jean-Louis et Christine ne sont pas monopolisés par les jeux vidéo. En plus du train-train quotidien, comme tout un chacun, face aux tâches ménagères, ils s’octroient tous les jours deux heures de marche pour garder la forme (physique). La forme cérébrale n’est pas une exclusivité du remue-méninge des jeux vidéo car ils se prennent des moments pour des sorties culturelles, comme le cinéma par exemple, ou ils passent également du temps à lire, des romans, les journaux…. Ils considèrent les jeux vidéo comme toute autre activité que peut découvrir ou poursuivre un retraité, comme la peinture, la danse, le jardinage; une activité qui n’est d’ailleurs pas incompatible avec d’autres!

Pourtant, ils ne parlent pas de leur loisir de gamers aux personnes de leurs âges.  » Les gens de notre génération tombent des nues ou nous regardent bizarrement quand on dit qu’on joue aux jeux vidéo. En retraite, tu dois voyager, acheter un camping-car », explique Jean-Louis. Pour Christine, le fait de ne pas en parler vient aussi qu’ils considèrent ces moments sur console comme leur petit jardin secret, leur « plaisir » à tous les deux.

Grâce à ce témoignage, il me semble tout à fait juste d’affirmer que le jeu vidéo n’a pas d’âge, et que le jeu en général est universel. Tout le monde peut y trouver son compte grâce à une grande variété de jeux qui laisse à chacun, et à tout âge, la possibilité de se faire plaisir .

Ah, oui, j’oubliais! Si vous croisez dans les bois deux petits vieux qui se disent:  » Je t’avais dit de zigouiller le gars en survêtement rouge d’abord ! », n’appelez pas le GIGN, mais demandez plutôt un autographe à Jean-Louis et Christine!

Top 5 des jeux vidéo pour Jean-Louis Top 5 des jeux vidéo pour Christine
Les Farcry Les Tomb Raider
Crysis 1 Fable 3
Les Assassin’s Creed Red Dead Redemption
Red Dead Redemption Brothers
The Witcher 3 The Witcher 3