SEVEN The Days Long Gone

Seven The Days Long GoneTitre : Seven The Days Long Gone
Genre : Action, Aventure, Indépendant, RPG
Français : textes
Développeur : IMGN.PRO, Fool’s Theory
Éditeur : IMGN.PRO
Date de parution : 1 déc. 2017

Il est intéressant parfois de parler d’un jeu sorti il y a plus d’un an. Seven The Days Long Gone titillait ma curiosité depuis tout ce temps, mais à chaque fois, comme beaucoup parlaient de bug ou de jeu brouillon, je remettais ça à plus tard, espérant un gros solde de GOG ou Steam. Et puis, l’éditeur m’a entendu et m’a dit « Tiens, amuse-toi bien ». Je le précise car, en toute honnêteté, je me suis bien amusé. Bon, toujours en toute honnêteté, je n’ai pas encore, à cette heure, terminé le jeu, mais j’ai eu le temps de bien user Seven The Days Long Gone.

Le jeu d’IMGN.PRO et Fool’s Theory – de vieux tontons qui ont traîné dans The Witcher par exemple, c’est pas rien- est un jeu RPG-infiltration en vue du dessus, genre Diablo, mais sans être un hack’n’slash, de la 3D isométrique quoi. L’histoire se déroule dans une époque Post-apocalyptique dirigée par l’Empire Vetrall. Vous jouez Teriel, un voleur reconnu dont le dernier larcin tourne mal: il se voit, tenez vous bien, possédé par un démon en plus de finir résident de l’île pénitentiaire de Peh. Là, démarre vraiment votre histoire. Aidé par des pnjs plutôt drôles (d’ailleurs je vous invite à lire les dialogues ici et là, c’est assez marrant) vous allez bien-sûr tenter de sortir de votre pétrin tout en vous infiltrant, et en essayant de ne pas vous mettre toutes les factions du coin à dos.

Seven The Days Long Gone a une ambiance très prenante. Son monde ouvert, la liberté d’action et ses graphismes très très agréables, vous transportent assez facilement dans cette histoire somme toute assez banale. Quand je parle de liberté d’action, je veux dire que vous n’avez pas forcément de chemin bien précis pour arriver au but. Je prends l’exemple d’une quête où on me demandait d’infiltrer un bâtiment, et notre collègue, grand stratège, m’indiquait trois portes. Au final je me suis retrouvé sur le toit et je suis passé par là. Malgré les briefings, vous êtes peu guidé ou tenu en laisse. C’est un gros point fort. Il y a bien-sûr comme dans tout RPG tout un tas de quêtes annexes. Elles ne sont pas toutes passionnantes et il arrive parfois qu’on les valide sans faire exprès. Seven The Days Long Gone propose aussi de l’artisanat. Vous récoltez et vous créez (ou vendez). Je l’ai fait au début, mais les loots sont tellement importants et très souvent mieux que ce que vous confectionnez que je n’ai pas approfondi la chose. Mais sachez que cela est possible. Je n’ai peut-être pas insisté car il faut dire aussi, et c’est le seul point négatif que j’ai trouvé à Seven The Days Long Gone, c’est que l’interface, et notamment la gestion de l’inventaire, est plus que brouillon. Un vrai bordel pas super intuitif.

Côté graphismes, Seven The Days Long Gone est vraiment joli. Un mix cartoon sell-shading agréable, dans ce monde ouvert qui fourmille de détails, de personnages, de recoins et de passages. Allez, autre point négatif, parfois on ne sait plus si on est sur une plateforme ou un étage plus bas. La transparence aurait mérité d’être plus prononcée dans le sens… moins transparente. Vous me suivez ? Hormis tout cela, et c’est l’essentiel je vais dire, c’est que Seven The Days Long Gone apporte un bonne immersion et un très bon moment de détente vidéo ludique. Il faut noter aussi que, testant le jeu plus d’un an après, il a été fortement patché et la plupart des bugs ont été corrigés.
Je m’amuse plutôt bien oui, je suis content d’en parler 1 an après. Demain je vous parle de Tetris.

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

Seven The Days Long Gone

7.3

Amusement

7.0/10

Graphismes et sons

8.0/10

Gameplay

7.0/10

Les plus:

  • Monde ouvert
  • Liberté d'action
  • Humour et dialogues.
  • Environnements détaillés.
  • On commence à le trouver pas cher.

Les moins:

  • Interface bordélique.
  • Encore quelques imperfections de transparence.
Précédent Red Faction Guerrilla Re-Mars-tered - PC
Next The Banner Saga 3 et la trilogie Switch

Vous pourriez aimer aussi

Avis Express 0 Commentaire

Rigid Force Alpha

Rigid Force Alpha est un shoot them up arcade à la R-Type. C’est à dire que vous piloter un vaisseau de profil, et le décors bouge de la droite vers la gauche avec une déferlante d’ennemis et leurs boss en fin de niveau

Avis Express 0 Commentaire

Elea sur PC

Elea est un jeu d’aventure à épisodes, visuellement beau et particulier avec des images à couper le souffle dans tous les sens du terme. Attention à vos rétines.

Avis Express 0 Commentaire

HellSign – Accès anticipé

HellSign vous plonge dans la peau d’un mercenaire spécialisé dans le paranormal pour résoudre des enquêtes remplies d’énigmes et de trucs un peu louches.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.