The Gardens Between

The Gardens BetweenTitre : The Gardens Between
Genre : Aventure onirique, Casse-tête
Français : textes
Développeur : The Voxel Agents
Éditeur : The Voxel Agents
Date de parution : 20 sept. 2018

The Gardens Between est un jeu d’aventure onirique, très axé casse-tête, avec un gameplay rarement vu dans le monde du jeu vidéo. Vous allez jouer deux personnages à la fois, Arina et Frendt, dans leurs songes en parcourant tous les meilleurs souvenirs de leur vie, ces moments où l’amitié est le socle de la vie.

The Gardens Between s’articule autour de plusieurs niveaux, représentants des souvenirs, dans lesquels il vous faudra apporter une lueur au bout de chaque niveau. Pour avancer, il faudra… reculer. Oui vous avez bien lu, tout est dans la gestion du temps. D’ailleurs la prise en main, que ce soit au clavier ou à la manette est très simple. On avance dans le temps, on recule dans le temps et on valide une action. Point. Donc je reprends. A chaque fois que vous avancez, vous allez déclencher une action, toutefois, pour que cette action soit accessible, il faudra reculer dans le temps, sachant que la validation est acquise. *POUF!* Oui je sais, c’est pas évident à comprendre, mais vous regarderez la vidéo à la fin de cet article et vous comprendrez.

Même s’il est ardu d’expliquer par écrit les rouages de The Gardens Between, je peux vous garantir que c’est pas sorcier. Les rouages sont simples, après, c’est votre jugeote la clé du jeu. Je peux vous garantir qu’au début vous allez fanfaronner « Ouuuais trop faciiiile », mais plus vous approcherez de la fin, plus vous vous sentirez petit. Les gars de The Voxel Agents ont créé des casse-tête de haut vol, et ça en devient jubilatoire. On n’a qu’une envie, progresser, passer ces foutus pièges et en sortir grandi.

Graphiquement The Gardens Between est très joli, et correspond tout à fait à l’esprit onirique de l’histoire. C’est très coloré, cartoonesque, et à la fois abstrait pour bien faire ressentir que nous ne sommes pas dans la vraie vie. Tout ceci est accompagné d’une musique douce et discrète qui pour autant manquerait si nous devions la couper. Bref, vous l’avez compris, The Gardens Between est à mon goût un jeu parfaitement bien réglé sur tous les points. Je n’ai hélas pu tester que la version PC, j’espère pouvoir vous parler de la version Switch bientôt.

Il est indéniable que The Gardens Between est un excellent jeu. Il est vendu, au jour où j’écris cet article, aux alentours de 17 euros. Vue la qualité du jeu, je ne peux pas dire que c’est cher, bien que la durée de vie n’est pas excessive. Ceci étant, il est bien difficile d’en établir la durée standard puisque tout est lié à votre capacité à résoudre plus ou moins vite les énigmes des casse-tête. Vous ne dépasserez pas les 6 heures de jeu, mais tant pis, The Gardens Between m’a emporté dans sa poésie géniale et l’esprit créatif ingénieux de ses développeurs.

Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Grobidüch - Général Saucisse

Redacteur en mi-chef chez Gameovert.net
Joueur mauvais depuis la fin du jurassique, je n'ai pas de préférence (PC, Mac, Consoles, courses, jdr, stratégie, etc...) mon principal but est de vivre de belles histoires et de me marrer accessoirement.
Grobidüch - Général Saucisse
Suivez moi

Les derniers articles par Grobidüch - Général Saucisse (tout voir)

The Gardens Between

8.3

Amusement

9.0/10

Graphismes et sons

8.0/10

Gameplay

8.0/10

Les plus:

  • Le gameplay agissant sur le temps
  • Qualité des casse-tête avec montée progressive de la difficulté
  • l'histoire, bien que simple
  • L'ambiance sonore et graphique
  • Fait appel à votre déduction, logique et zénitude.

Les moins:

  • Un peu court.
Précédent Fais Ta Valise !
Next Warhammer 40000 Gladius Relics of War - Reinforcement Pack DLC

Vous pourriez aimer aussi

Warhammer : Sanctus Reach

Avec Warhammer : Sanctus Reach, nous voilà donc dans la peau d’unités de Spaces wolves, guerriers d’élite luttant pour la survie de l’humanité face aux troupes infernales et sanguinaires des Orks.

Hearhtlands

Après m’avoir fait décortiquer Clochemele, voilà que le rédac’ en chef me propose un jeu vidéo sur le même thème : Hearthlands. Peut-être s’imagine-t-il que les Ardéchois ne sont bons qu’à

Evoland

Evoland, c’est un petit jeu entre Zelda et Final Fantasy. On va dire que les clins d’œil sont là, même à Diablo. Je ne pense pas que Shiro Games, en

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.