Mission Calaveras

MISSION CALAVERASTitre : Mission Calaveras
Genre : Un jeu de cartes en équipe
Nombre de joueurs conseillé : de 3 à 6 joueurs
Age minimum conseillé : +12
Durée d’une partie estimée : +- 25mns
Crée par : Henri Kermarrec
Edité chez : Gigamic

Si je me suis collée à l’article de mission Calaveras, c’est que les jeux d’enquêtes, d’énigmes, bref les casse-tête ( invariable d’après le Larousse), j’aime bien; mais là, je dois avouer qu’il y a beaucoup de subtilité dans la règle du jeu. Du coup: … c’est dur.

De premier abord, ce jeu de cartes est sympa: les graphismes des cartes sont attrayants avec des dessins à mi-chemin entre Largo Winch et Scoobi-Doo, et le début de la règle du jeu se présente sous la forme d’une BD. On se dit « Chouette! Une histoire d’espion à la Jason Mac Lane! J’ai treize envie d’y jouer »… D’autant plus que le scénario de la mini BD est tout simple mais séduisant: Une biologiste, Nicole Gomez, fait une découverte majeure sur un virus qui pourrait devenir une arme bactériologique redoutable. Pour assurer ses arrières, elle contacte un ami journaliste, Thomas Howell, afin qu’il recueille son témoignage et l’aide à sortir du pays, le Mexique en l’occurrence. La rencontre est prévue le jour de la fête des morts à Mexico, dans une chambre d’hôtel, où malheureusement Thomas est retrouvé… mort: oui c’est le jour. Et là: rebondissement: deux agents de la …CIA surgissent, proposant leur protection; Et là: rebondissement: deux agents du KGB, oui du KGB des années 80,  surgissent aussi, proposant aussi leur protection; Et là: rebondissement: deux agents de la DGSE … de la quoi? De la Direction Générale de la Sécurité Extérieure, surgissent, et devinez-quoi? Ils proposent leur protection. Qui croire? Les Américains, les Russes, ou les Français?

Voici donc le but du jeu: gagner la confiance de Nicole… par équipe de 2. Chaque joueur incarne un agent, et personne ne joue Nicole: c’est juste un pion que l’on déplace au fil du jeu vers l’équipe la moins suspecte. C’est peut-être parce que je n’ai jamais mis les pieds au Mexique, mais la règle du jeu est, dès le début, dense, et/ou confuse, disons plutôt difficile à assimiler. Je vais tout de même en expliquer les grandes lignes.

Le contenu du jeu est le suivant :

MISSION CALAVERAS

C’est un jeu de carte facile à emporter… au Mexique par exemple.

Dans une partie à 3 ou 4 joueurs, une des trois agences d’espionnage n’est pas représentée autour du plateau de jeu. Notons aussi que dans des parties à 3 ou 5 joueurs, un des participants joue avec un partenaire fantôme. Dans tous les cas, vous allez devoir désigner vos adversaires et vous innocenter en utilisant des cartes Lieu: le laboratoire, l’aéroport, la cabine téléphonique, l’hôtel et la fête des morts. A chaque tour de jeu, vous pouvez poser une carte Lieu soit devant vous, soit devant n’importe quel joueur ( même votre coéquipier) ou sur le plateau de jeu soit du côté innocent, soit du côté coupable. Si une carte Lieu est posée deux fois au même endroit ( zone innocent, ou zone suspect, ou devant un joueur), les deux cartes sont défaussées. Il y a également des cartes Rebondissement qui permettent de déplacer n’importe quelle carte Lieu déjà en jeu vers n’importe quel autre endroit ( plateau ou joueur).

Pour désigner un suspect, il faut qu’il y ait au moins deux cartes sur le plateau de jeu (zone innocent et/ ou zone suspect). On peut désigner un joueur suspect s’il est le seul à avoir devant lui une (ou des cartes) Lieu le désignant comme suspect; OU s’il n’a devant lui aucune carte identique à celle(s) située(s) dans la zone innocent.

NB: C’est là la difficulté de Mission Calaveras: les et, les ou, les et/ou, les soit, ou bien…on s’y perd; Du coup on joue le nez collé à la règle du jeu. Je pense que le concepteur du jeu s’est rendu compte de ce petit défaut car la dernière page de la règle du jeu est le résumé ( in-dis-pen-sa-ble selon moi) d’un tour de jeu.

Quand un joueur est désigné suspect, il reçoit autant de points de suspicion que de cartes sur le plateau de jeu au moment de l’accusation. Ensuite, le jeu des » j’y étais », » j’y étais pas » reprend. La partie se termine quand un joueur possède 7 points de suspicion. Le pion de Nicole se déplace alors… vers le joueur qui a le moins de point d’accusation. Il remporte la partie avec son partenaire, même fantôme.

Mission Calaveras peut être un jeu sympa à condition de jouer uniquement avec des personnes qui le connaissent déjà, et qui le pratiquent du petit déjeuner jusqu’au soir.MISSION CALAVERAS

Poupoupidon

Rédactrice chez Gameovert.net
Poupoupidon

Les derniers articles par Poupoupidon (tout voir)

Précédent 13 indices
Next Revenant - Retour dans le temps avec GOG

Vous pourriez aimer aussi

Warhammer : Sanctus Reach

Avec Warhammer : Sanctus Reach, nous voilà donc dans la peau d’unités de Spaces wolves, guerriers d’élite luttant pour la survie de l’humanité face aux troupes infernales et sanguinaires des Orks.

Ciao ! Un classique plutôt original

Vous connaissez tous le principe de pierre-papier-ciseau? Ce jeu étrange auquel nous avons tous joué un jour? Parfois pour savoir qui serait en charge d’une corvée,  parfois juste pour le plaisir.

Jeux de société 1 commentaire

Dixit – Anniversary

Dixit est un jeu de ( belles) cartes et de mots. Les cartes, supports essentiels du jeu, sont tout simplement un émerveillement.

0 Commentaire

Aucun commentaire pour le moment

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laissez un Commentaire :

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.